Guerre des nerfs entre l'Iran et les Etats-Unis

Guerre des nerfs entre l'Iran et les Etats-Unis

  • Le Golfe sous tension • L'attaque de deux bases pétrolières saoudiennes, samedi 14 septembre, a ajouté à la situation de crise dans la région du Golfe. Une attaque revendiquée par les rebelles yéménites Houthis, soutenus par l'Iran, en conflit avec un pouvoir soutenu par l'Arabie saoudite. Assez pour que le royaume et leur allié américain accuse l'Iran d'être derrière les attaques, ce que la République islamique a démenti vigoureusement, menaçant de représailles si elle devait être frappée

  • Des tensions régulières • Cet épisode est le dernier d'une suite de crises régulières entre l'Iran et les Etats-Unis. Au mois de mai, l'Iran avait ainsi abattu un drone américain, qui avait violé son espace aérien. Après avoir envisagé une réplique militaire, Donald Trump finit par y renoncer à la dernière minute, assure-t-il. Ce qui n'empêche pas les tensions de rester : au mois de juin, Washington accuse ainsi Téhéran d'avoir bombardé deux pétroliers, norvégien et japonais, en mer d'Oman.

  • Une opposition historique • Historiquement opposés - ils n'ont plus de relation diplomatique depuis 1980 -, les deux pays ont vu leur rivalité s'accroître depuis 2018 et le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien. Un départ contesté par les parties prenantes et qui a conduit, depuis, l'Iran à revenir progressivement sur ses engagements en matière de production d'uranium enrichi. De quoi amener les deux camps à se menacer, s'invectiver sans cesse, depuis.