L’Iran secoué par une vague de manifestations

  • COLÈRE • C’est un mouvement d’une ampleur sans précédent depuis 2009. Depuis le 28 décembre, des milliers d’Iraniens sont descendus dans la rue pour protester contre les difficultés économiques, le régime et sa corruption. Des heurts avec la police ont fait au moins 21 morts.

  • DÉCEPTION • Le mouvement a commencé par des protestations contre la vie chère et notamment la hausse du prix des oeufs. Parti de Machhad, la deuxième ville du pays, il s’est rapidement étendu et a pris une tournure plus politique. Un désaveu pour le président Hassan Rohani, réformateur qui avait promis de redresser la situation économique du pays.

  • TENSIONS DIPLOMATIQUES • La situation intérieure iranienne n’a pas manqué de faire réagir à l’étranger, à l’image de Donald Trump soutenant les manifestants et dénonçant un régime “brutal et corrompu”. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a reporté sine die sa visite prévue à Téhéran.