La candidature de Manuel Valls

La candidature de Manuel Valls

  • UNE LONGUE MATURATION  • Longtemps resté dans l’ombre du chef de l'Etat, Manuel Valls suscite vives tensions en n'excluant plus de se présenter à la primaire face à François Hollande. Après le renoncement de ce dernier, la voie est libre. C’est le 5 décembre 2016 qu’il se déclare officiellement “candidat à la présidence de la République”, quittant Matignon dès le lendemain.

  • MISSION IMPOSSIBLE ?  • Jospin, Balladur… Jamais, au cours de la Ve République, un Premier ministre n’est parvenu à remporter l’élection présidentielle dans la foulée. Et la campagne n'est pas de tout repos pour Manuel Valls, enfariné à Strasbourg, giflé à Lamballe, tandis qu'il peine à remplir les salles.

  • UNE NETTE DÉFAITE  • Longtemps donné favori, Manuel Valls n'arrive qu'en deuxième position le soir du 1er tour, le 22 janvier, avec 31% des voix contre plus de 36% pour Benoît Hamon. Ce dernier enregistrant le ralliement d'Arnaud Montebourg (18%), l'ex-Premier ministre n'est pas parvenu à résoudre l'équation et a été nettement battu, n'obtenant qu'à peine 42% des voix.

Chronologie