La démission de Macron

La démission de Macron

  • SORTI DE NULLE PART  • Quand il devient ministre de l'Economie en août 2014, Emmanuel Macron est peu connu en dehors du cénacle politique. Son passé de banquier à Rothschild lui revient toutefois en pleine figure, faisant de lui le symbole des dérives libérales du gouvernement. D'autant qu'il attaque fort, dès le lendemain de sa nomination, en plaidant pour l'assouplissement des 35 heures.

  • UNE LOI TRÈS DÉCRIÉE  • Avec la loi Travail, la loi Macron est l'autre texte qui aura le plus énervé les opposants de gauche au gouvernement. Ouverture des magasins le dimanche, assouplissement des règles de licenciement collectif et passage en 49.3... Pour les syndicats et les frondeurs, l'affront est violent.

  • GAFFES ET DÉRAPAGES CONTRÔLÉS  • 35 heures, syndicats, statut du fonctionnaire ou de l'impôt sur le revenu... Emmanuel Macron n'aura pas bien cohabité avec les totems de la gauche. Les nombreux recadrages de ses collègues n'y feront rien. Il continue à les dénoncer, créant son propre mouvement, jusqu'aux premières (et dernières) rumeurs de démission.

Chronologie