La forêt amazonienne touchée par des incendies ravageurs

  • INCENDIES EN HAUSSE • Les feux qui touchent les forêts brésiliennes entre janvier et août 2019 sont en hausse de 84% par rapport à 2018. Un phénomène qui concerne, à 52%, la célèbre forêt amazonienne, et qui s'étend aussi au Paraguay et à la Bolivie. Le résultat des politiques de déforestation qui, par un défrichage de terre intensif voulant favoriser l'installation d'exploitations agricoles, rend ces territoires vulnérables aux départs de feu.

  • BOLSONARO CRITIQUÉ • Au centre du jeu, la forêt amazonienne se concentrant à 60% sur le territoire brésilien, son président d'extrême droite, Jair Bolsonaro. Climatosceptique avéré, défenseur de politiques agro-forestières accélérant la déforestation de la jungle, ce dernier a accusé les ONG de défense de l'environnement d'être à l'origine de "ces incendies criminels". Lesquelles, suivies au niveau mondial, ont appelé à manifester devant toutes les ambassades brésiliennes à travers le monde.

  • BIODIVERSITÉ EN DANGER • Sanctuaire de biodiversité, le bassin amazonien, d'une superficie de 7,4 millions de km², abrite un quart des espèces mondiales, faune et flore confondues. Sur les 20 dernières années, 2200 espèces y ont été découvertes. Surnommé "poumon de la planète", la forêt, qui abrite l'Amazone, le plus long et puissant fleuve au monde, produit 20% de l'oxygène et de l'eau douce non gelée de la planète. Les quantités faramineuses de CO2 qu'elle absorbe en font un élément incontournable dans la régulation du réchauffement climatique.

Chronologie

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent