Mort de Fiona : peine alourdie en appel pour la mère

Mort de Fiona : peine alourdie en appel pour la mère

  • UN MENSONGE ÉHONTÉ • La petite Fiona, cinq ans, disparaît en mai 2013, après avoir échappé à la surveillance de sa mère, Cécile Bourgeon. Désespérée, cette dernière se présente aux autorités et aux médias pour rechercher la petite. Mais après plusieurs semaines Cécile Bourgeon et son compagnon, les enquêteurs comprennent que la petite est morte après avoir succombé aux coups de ses parents

  • PEINE ALOURDIE EN APPEL POUR LA MÈRE • Fiona est-elle morte sous les coups de sa mère ou de son compagnon, Berkane Makhlouf ? Lors du premier procès, fin 2016, la mère écope de cinq ans de prison pour quatre délits, sans être jugée responsable de la mort de l'enfant. Berkane Makhlouf est quant à lui condamné à 20 ans de prison pour l'ensemble des faits, dont "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner". En appel, en octobre 2017, une altercation entre avocats conduit à l'arrêt des débats au bout d'une semaine. Un nouveau procès a eu lieu début 2018 : Cécile Bourgeon y est finalement condamnée à vingt ans de prison, comme Berkane Makhlouf.

  • UN CORPS INTROUVABLE  • C'est un des éléments les plus difficiles du dossier : le corps de Fiona n'a jamais été retrouvé. Le duo dit avoir oublié l'endroit où il a enterré la petite fille après avoir compris qu'elle était morte. Le procès en appel n'a pas permis de lever le voile sur la question.

Chronologie