Immeubles effondrés rue d'Aubagne à Marseille, un an après

Immeubles effondrés rue d'Aubagne à Marseille, un an après

  • ÉCROULEMENT • Lundi 5 novembre 2018, au matin, deux immeubles vétustes s'effondraient rue d’Aubagne, dans le quartier de Noailles, enclave de pauvreté en plein cœur de la cité phocéenne. Un troisième bâtiment mitoyen, fragilisé, finira par par s’écrouler quelques heures plus tard. Au total, le drame aura tué huit personnes.

  • POLÉMIQUE • Habitants, élus d'opposition, associations... ils sont alors nombreux à mettre en cause la vétusté des bâtiments et l'inaction des pouvoirs publics contre l'habitat indigne (il y en aurait 42.000 dans la ville et 6000 présenteraient des risques d'effondrement). Le silence du maire de Marseille, et la mise en cause d'élus régionaux propriétaires d'appartement dans les immeubles effondrés, ne font que faire enfler la polémique.

  • UN AN APRÈS • Le 4 novembre 2019; les plaies sont encore béantes quand Jean-Claude Gaudin annonce avoir engagé 14 millions d'euros sur cette problématique et assure que 90% des personnes délogées par précaution ont été relogées. Insuffisant pour les membres du collectif créé après le drame, alors qu'un rassemblement réunissant des centaines de personnes a eu lieu, le lendemain, sous ce simple mot : "Ni oubli, ni pardon".

Chronologie