Marseille sous le choc après l’effondrement de trois immeubles du centre-ville

  • ÉCROULEMENT • Lundi 5 novembre au matin, deux immeubles vétustes s’effondrent rue d’Aubagne, en plein cœur de la cité phocéenne. Un troisième bâtiment mitoyen, fragilisé, finit par s’écrouler quelques heures plus tard.

  • VICTIMES • D’importants moyens de secours sont très vite mobilisés, mais les recherches sont rendues difficiles par la masse de gravats. Dans la matinée du mardi 6 novembre, alors que plusieurs personnes restent portées disparues, le corps sans vie d’un homme est retrouvé sous les décombres.

  • POLÉMIQUE • Rapidement, les habitants - appuyés par certains politiques - mettent en cause la vétusté des bâtiments et l'inaction des pouvoirs publics. En 2015, un rapport sur le parc immobilier de la ville faisait état de 42.000 logements présentant un risque pour la santé et la sécurité des résidents. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner évoque, lui, 6000 copropriétés  "indignes" à Marseille.

Chronologie