"Mon pays c’est l’amour" : l’album posthume de Johnny Hallyday

  • RENDEZ-VOUS LE 19 OCTOBRE • C’est sans nul doute le disque le plus attendu de l’année. Le 51e album de la carrière de Johnny Hallyday, achevé après sa mort en décembre 2017, sort le 19 octobre. Warner en dévoilé la pochette début septembre : une photo noir et blanc du rockeur, debout et main sur la hanche, regardant au loin dans une rue déserte.

  • UN TESTAMENT MUSICAL • "Made in rock n roll", "L'Amérique de William", "Back in L.A.", "Pardonne-moi"… Beaucoup des titres de l’album, réalisé par Maxim Nucci, alias Yodelice, entrent en résonance avec la bataille autour de l'héritage du chanteur et le débat sur le pays de résidence de celui qui s'était installé aux Etats-Unis en 2007. En particulier celui choisi pour en devenir le titre : "Mon pays, c'est l'amour.

  • UN DISQUE AU CŒUR DE LA BATAILLE FAMILIALE • Cet album, dont Laeticia Hallyday est la directrice artistique, a un temps été au un temps au cœur de sa guérilla judiciaire avec les deux aînés du rockeur, David Hallyday et Laura Smet. Ces derniers, qui contestent l'héritage de leur père, dont ils ont été exclus, avaient demandé un droit du regard sur le disque. Il leur a été refusé par le tribunal de Nanterre, en avril dernier.