Briller sur le Web, c’est aussi une question de SEO

Briller sur le Web, c’est aussi une question de SEO

AVEC
DirectLCI
Comment faire pour que son site Internet soit bien positionné, référencé chez Google ? Comment faire pour qu’il devienne un incontournable dans son domaine ? Le travail, le sérieux, la technologie, les contenus, mais cela peut être vain sans l’aide des technologies de SEO et de l’expertise de Primelis.

Internet se compose de milliards de pages de textes, de photos, de vidéos dont la masse ne cesse d’augmenter. Imaginez que le NET soit une jungle pleine de vie où les plantes (les pages Internet) poussent de façon anarchique. Le travail des moteurs de recherche est de faire le tri au milieu des mauvaises herbes et faire ressortir les plus belles plantes. Pour cela, Google, envoie plusieurs « bots » parcourir tous les contenus du Web. Tout l’art du SEO est de séduire ces robots, la spécialité du français Primelis depuis 2009. Comme l’explique Philippe El Khechen (cofondateur de Primelis), « nous maîtrisons les rouages et savons comment aider Google à repérer les pages les plus intéressantes. Les “Bots” jaugent de la qualité d’un site selon différents critères, à nous de coller au mieux à eux. Plaire à ces robots est essentiel, ils ne peuvent pas parcourir tout le web chaque jour. Les “Bots” font des choix et repassent en priorité sur les sites qui répondent le mieux à leurs exigences. Nous faisons en sorte de rendre les sites les plus "attirants" possible pour ces robots ».

Plus que de l’optimisation

Pour cela, Primelis aligne une quinzaine de consultants et des équipes qui testent régulièrement des améliorations possibles. Le SEO s’architecture autour de quatre axes « des contenus frais, la popularité (buzz, article de presse, bouche-à-oreille, publicité), l’optimisation du code du site et enfin l’expérience utilisateur, faire en sorte qu’il reste le plus longtemps possible sur les pages. Cela va au-delà de la simple optimisation de mots clés, nous travaillons autant sur le fond que sur la forme » précise Philippe El Khechen.

Google cherche à mesurer la qualité de chaque site qu'il indexe, afin de savoir s'il doit ou non le mettre en avant dans ses pages de résultats. Avec l'amélioration de ses algorithmes, il est désormais capable de contrôler davantage d'éléments et de le faire plus intelligemment. Quand, quelques années plus tôt, c'était la quantité qui primait (combien de liens pointent vers un site ? combien de mots-clés sont présents sur une page ?...), c'est aujourd'hui la qualité qui importe. Un point particulièrement sensible pour Google, puisque la qualité des sites qu'il présente lui garantit un nombre d'utilisateurs toujours plus grand, et donc des revenus publicitaires croissants.

Le moteur de recherche est à même de comparer, de pondérer et de s'adapter aux attentes des utilisateurs. Raison pour laquelle il faut aujourd'hui aller plus loin que la classique optimisation technique : des facteurs comme l'UX (l'expérience utilisateur), le taux de rebond ou encore la véracité des informations transmises sont à prendre en compte quand on souhaite être visible sur Google.

Et l’avenir se prépare aujourd’hui

Améliorer le SEO n’est donc pas que technique et demande un véritable accompagnement humain, réalisé par les consultants de Primelis. Google représente 95 % de part de marché en France, c’est plus que partout ailleurs au monde. Maîtriser le SEO de Google est donc vital mais cela ne suffit pas. L’américain fait régulièrement, subtilement évoluer ses algorithmes d’où la nécessité d’une veille permanente. « Nous disposons de laboratoires qui suivent, étudient et expérimentent les évolutions qu’impulse Google. Le SEO est une science en constante évolution, maîtriser le présent ne suffit pas. Pour ne pas être dépassé, il est vital de savoir anticiper l’avenir ! » conclut Philippe El Khechen.

Plus d'articles