Achat : les 10 questions à poser quand vous visiter un bien

Achat : les 10 questions à poser quand vous visiter un bien

DirectLCI
Du prix d’achat aux nuisances, certains critères doivent être passés en revue pour être sûr d’investir à bon escient…

Un achat immobilier judicieux est celui qui répondra le mieux à vos goûts et attentes personnelles tout en respectant vos objectifs patrimoniaux  et votre budget. Pour être certains que le bien visité répond bien à ces deux critères, posez-vous notamment les 10 questions suivantes.

  • 1Neuf ou ancien ?

    Outre des critères esthétiques, il y a des questions de prix ! Acheter dans le neuf revient en moyenne 25 à 30 % plus cher que dans l'ancien, a fortiori dans les zones urbaines où le prix du foncier est prohibitif.


    Si le prix au m² est moins élevé dans l’ancien, il faut en revanche prévoir d’inévitables travaux, ainsi que des dépenses d’énergies plus importantes que dans le neuf si le local est mal isolé. Enfin, dans l’ancien, l’insonorisation est souvent symbolique (ponts acoustiques, bruit d’impact, etc.).

  • 2Le prix du bien est-il justifié ?

    Il doit correspondre aux tarifs pratiqués dans le quartier. Il est donc conseillé d’étudier les prix du marché avant d’estimer celui du bien convoité. Ce dernier sera influencé par la qualité d’emplacement et la qualité de construction du bien. L’aide d’un professionnel de l’immobilier peut être particulièrement précieuse pour déterminer au plus juste la valeur d’un bien.

  • 3L’effort de remboursement sera-t-il supportable ?

    Au quotidien, le coût du prêt immobilier se traduit par une mensualité. L’usage veut qu’elle ne dépasse pas 33% du revenu disponible net. Différentes aides peuvent réduire le poids du remboursement : prêt à Taux Zéro (PTZ), prêt dit "1% patronal", etc... On gagne toujours à faire la tournée des popotes financières.

  • 4Quel est le montant des frais d’acquisition ?

    Improprement appelés "frais de notaire", ils sont à évaluer dès le départ, car ils lestent la facture. Ils sont composés d’un ensemble d’impôts et de taxes que le notaire collecte pour le compte de l’Etat et des collectivités locales, de la TVA et des honoraires de l'officier public. Dans le neuf, les frais de mutation sont de 3 % contre 7 à 8 % dans l’ancien.  

  • 5Quelles sont les charges de copropriété ?

    Lors de l’achat d’un appartement ou d’une maison faisant partie d’une copropriété, le montant de ces charges doit être soupesé. Pour éviter des lendemains qui déchantent, mieux vaut se renseigner sur ce qu’il comprend, sur le coût de fonctionnement de la copropriété, les travaux envisagés et connaître le montant des fonds placés dans le fonds de réserve pour travaux instauré par la loi Alur. Cette contribution est attachée aux différents lots. 

  • 6Quels sont les travaux à programmer ?

    Les diagnostics électricité et gaz peuvent notamment entraîner des travaux de sécurité et de mise aux normes. Pour diminuer la consommation énergétique des logements, l'État a créé un crédit d'impôt pour la transition énergétique (Cite), A certaines conditions, il concerne les travaux d'isolation d’une résidence principale (maison ou appartement). D'autres travaux sont également éligibles à ce crédit d'impôt, comme l'installation d'une chaudière à haute performance énergétique.

  • 7Quelle est l’accessibilité du bien ?

    Les moyens de transport, les voies d’accès, les possibilités de stationnement, la proximité d'écoles, de commerces, etc... constituent autant d’éléments répondant ou non à vos critères de choix personnels.

  • 8Quels sont les nuisances éventuelles ?

    Pour le savoir autant se renseigner sur le voisinage, répertorier les désordres visuels, sonores ou olfactifs et dans la mesure du possible demander à visiter une seconde fois, le soir, lorsque les autres copropriétaires sont rentrés. De même, une visite le week-end peut s’avérer parlante.

  • 9Quelle est le niveau de fiscalité locale ?

    Les impôts locaux galopent depuis plusieurs années. Aussi, faut-il penser à vérifier le montant des taxes foncières et des taxes d'habitation. Leurs niveaux diffèrent suivant les communes.

  • 10Quelles sont les perspectives de plus-values ?

    Plusieurs facteurs conditionnent ce gain potentiel : l’évolution du quartier (créations d’infrastructures, de voies d’accès, etc.). L’état de l’immeuble (ou de la maison), mais aussi le potentiel de transformation du bien, etc. Par ailleurs, à l’avenir, le facteur énergétique prendra probablement une importance croissante. 

La Chaîne Immobilière vous est présentée par CENTURY 21

Sur le même sujet

Plus d'articles