Chauffage et installations au gaz : des aides pour sécuriser votre logement

Les propriétaires-occupants modestes bénéficient désormais d’aides financières pour sécuriser leur installation intérieure au gaz.

Le 11 février dernier, une explosion due au gaz a soufflé un appartement en rez-de-chaussée, dans un immeuble de Saint-Astier, près de Périgueux, en Dordogne. Bilan : un blessé grave et deux victimes collatérales habitant dans un logement mitoyen. Un mois avant, c’est un immeuble de Boulogne-Billancourt qui s’est effondré en faisant deux blessés graves.

Chaque année, on enregistre des dizaines de sinistres liés au gaz et qui pourraient être évités. Selon GRDF (Gaz Réseau Distribution France), 98% des accidents (explosions, fuites…) ont pour cause la vétusté des installations, l’absence d’entretien des appareils et des comportements dangereux. Pour limiter ces risques, le distributeur de gaz naturel, l'Anah et le gouvernement viennent de signer une convention afin d’aider les ménages modestes à rénover leur installation intérieure au gaz. 

Cet effort centré sur les maisons individuelles concernera environ 2500 logements sur la période 2017/2018. D’ici au 31 décembre 2019, cette convention sera déclinée dans les territoires à travers des conventions locales d’application. 

En pratique :

- GRDF réalise, à ses frais, le diagnostic de l’installation de gaz du propriétaire et met gratuitement à sa disposition un tuyau flexible métallique, à durée de vie illimitée, pour le raccordement de son appareil de cuisson. 

- L’opérateur rembourse le remplacement du robinet de commande de son l'appareil de cuisson dans la limite de 150 euros et verse un montant forfaitaire de 100 euros pour l’achat d’un appareil de cuisson muni d’une sécurité de flamme (les justificatifs sont à produire) ; 

- des actions d'information et de formation pour informer les propriétaires sur les règles de sécurité de l’installation de gaz naturel et les "éco-gestes".  

Sur le même sujet

Et aussi