Electricité, fioul, gaz… : quelle énergie est la plus chère pour se chauffer ?

Le choix de telle ou telle énergie pour chauffer sa maison ou son appartement est crucial pour ne pas plomber son porte-monnaie. Alors, entre l’électricité, le gaz, le fioul ou encore le bois, laquelle est la moins coûteuse ?

Le prix de l’énergie remonte et selon l'Observatoire national de la précarité énergétique, près de 12 millions de personnes ont du mal à payer leur note de chauffage. Comment éviter de se ruiner ? C’est la réponse à laquelle le récent comparatif de QuelleEnergie.fr permet de répondre. Selon cette étude, réalisée à partir du bilan énergétique de près de 20.000 utilisateurs, les dépenses de chauffage ont coûté en moyenne 1611 euros aux Français en 2016.

L’électricité est la source la plus utilisée par les usagers (38%), suivie par le gaz (35%), le fioul (19%) et le bois (5%). En fonction du type d’énergie, la facture varie du simple au double. Alors qu’elle est de 811 euros annuels avec le bois, elle grimpe à 1927 euros avec un chauffage au fioul, en passant par l’électricité à 1726 euros et le gaz à 1415 euros.

Au m², carton rouge pour l’électricité

La donne change lorsqu’il s’agit d’évaluer l’énergie la plus onéreuse pour chauffer un m² de logement. Avec cette approche, c’est l’électricité qui fait le plus de trous dans le porte-monnaie des usagers. Il faut en effet débourser 15,9 euros par an pour chauffer 1 m² avec cette solution alors que l’addition n’est que de 12,6 euros avec le fioul, 11,5 euros avec le gaz et 6,1 euros avec le bois.

Ces résultats ont été obtenus sur la base du prix des énergies de chauffage en 2016, un millésime durant lequel les prix du fioul et du gaz reculaient alors que celui de l’électricité progressait de 2,8%. La remontée des prix du pétrole pourrait modifier la donne en 2017. Toutefois, selon la Commission d’enquête du Sénat sur le coût réel de l’électricité, la facture des foyers français pourrait grimper de 50% d’ici 2020. Il y a donc peu de chance de voir l’électricité perdre le maillot jaune d’énergie la plus chère du marché tricolore.

Seul élément de consolation, l’étiquette énergétique moyenne des logements en France s’est améliorée entre 2015 et 2016, ce qui prouve que le programme de rénovation énergétique porte ses fruits, estime QuelleEnergie.fr. 

"La Chaîne Immobilière vous est présentée par CENTURY 21"

Sur le même sujet

Et aussi