Le marché de l'Immobilier conserve sa dynamique au 3ème trimestre

La bonne tenue du marché immobilier se confirme selon les derniers chiffres de CENTURY 21. Le réseau annonce une croissance de 9,8% des volumes de ventes au troisième trimestre 2016.

Le marché immobilier français se porte toujours bien et il y a de quoi s’en réjouir. Au cours du troisième trimestre, le volume des ventes a progressé de 9,8% comparé au même trimestre de l’année 2015, selon les statistiques dévoilées par le réseau d’agences immobilières CENTURY 21. Il note que malgré une activité soutenue, le prix moyen au m² connaît une hausse contenue de 2% pour atteindre 2459€ au 3e trimestre 2016. Il est de 1985€/m² pour les maisons et 3367€/m² pour les appartements.


Les taux toujours très bas sont un des principaux leviers des acquisitions : partout en France, la quotité de financement par emprunt augmente pour représenter désormais 80,9% du montant global de l’acquisition (contre 75,5% au 3e trimestre 2015). Pour profiter de ces conditions de marché exceptionnelles, les Français achètent le plus grand possible : la superficie moyenne, 85,3m², est la plus grande jamais observée en France. Les investisseurs sont aussi particulièrement actifs sur le marché : leur part parmi les acquéreurs progresse de 8,2%. Ainsi, 18,4% des achats sont réalisés à titre de placement contre 17% au 3e trimestre dernier.

Un marché toujours tendu à Paris

La demande étant particulièrement forte, les délais de vente raccourcissent, perdant 5 jours : un logement se vend en moyenne sous 90 jours en France. Cette forte demande est particulièrement sensible à Paris ce qui entraîne une forte remontée du prix moyen au m² (+6,1%) pour atteindre 8578 euros. Dans la capitale, les délais de vente ne sont que de 67 jours en moyenne. L’activité, bien que toujours dynamique (+8,6%), voit cependant son rythme de progression décélérer. En effet, la demande étant plus forte que l'offre, le stock de logements en portefeuille n’a pas toujours le temps de se reconstituer. 


En Ile-de-France, le nombre de ventes progresse désormais plus vite que sur l’ensemble du territoire : +11,2% de transactions réalisées dans le réseau entre le 3e trimestre 2015 et le 3e trimestre 2016. Cela permet de rattraper le premier trimestre, moins dynamique. On peut néanmoins constater de forts écarts selon les départements : la Seine-Saint-Denis voit son prix moyen au m² reculer (-4,3%) ; en Seine-et-Marne, le prix au m² se stabilise (+0,7%). Dans les autres départements, les évolutions sont toutes positives, allant de +2,1% pour les Hauts-de-Seine à +6,6% dans le Val-de-Marne. 


Les disparités sont très fortes également en province. Neuf régions voient leur prix moyen au m² diminuer : l’Auvergne, la Basse-Normandie, la Bourgogne, le Limousin, la Lorraine, Midi-Pyrénées, les Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes. Douze à l’inverse connaissent une remontée de leurs prix : l’Alsace, l’Aquitaine, la Bretagne, le Centre, la Champagne-Ardenne, la Franche-Comté, la Haute-Normandie, le Languedoc-Roussillon, le Nord et la Picardie ainsi que Provence-Alpes-Côte-D’Azur. 



"La Chaîne Immobilière vous est présentée par CENTURY 21"

Et aussi