Qualité de vie à la maison : ce qui nuit à votre quotidien

Qualité de vie à la maison : ce qui nuit à votre quotidien

avec
DirectLCI
Selon le baromètre Qualitel, cinq plaies dégradent la vie quotidienne des Français. Entre l'inconfort thermique, les bruits de voisinage ou encore la consommation énergétique, découvrez le palmarès de ces inconforts qui nuisent à votre qualité de vie.

Sweet home ? Pas tant que ça !  Selon l'Association Qualitel qui défend la qualité du logement pour tous, plusieurs éléments empêchent les Français de profiter pleinement de leur logement, tout particulièrement lorsqu’ils habitent en ville et dans un appartement.

  • 1L’inconfort thermique

    Près de 50% des Français déclarent avoir périodiquement trop froid en hiver, ou, dans une proportion équivalente, trop chaud en été. Ce sentiment est particulièrement vif chez les citadins logés en appartement.

  • 2La consommation énergétique

    Un tiers des Français se déclarent insatisfaits de la consommation énergétique de leur logement. Bien qu’il soit le plus utilisé (34 % de la population), le chauffage individuel électrique est considéré comme le moins satisfaisant, essentiellement dans les logements anciens.

  • 3Le défaut d’isolation acoustique

    Le bruit est une épreuve quotidienne pour un bon tiers de la population. Il concerne surtout les habitants d’appartements et de studios. Une proportion de 3 Français sur 10 déclarent être fréquemment réveillés la nuit par des bruits de voisinage, contre seulement 12 % pour l’ensemble des Français. Cette situation suscite la grogne : 4 personnes sur 10 vivant en appartement ont déjà vécu des tensions avec leurs voisins à cause du bruit.

  • 4La mauvaise qualité des matériaux de construction

    Un quart des Français se déclarent insatisfaits de cette qualité, la proportion étant plus importante chez les locataires (41%) que chez les propriétaires (15%). 

  • 5La mauvaise qualité de l’aération et de la ventilation

    Un Français sur cinq estime que son logement est mal aéré. Cette plaie affecte presque 3 fois plus les locataires (35 %) que les propriétaires (13 %). Moins le logement est grand et plus la qualité de l’air est mise en cause : 20 % des occupants de logements de moins de 75 m2 affirment même que l’air qu’ils respirent dans leur logement "n’est pas sain".

La Chaîne Immobilière vous est présentée par CENTURY 21

Plus d'articles

Sur le même sujet