Les bonnes tables de nos montagnes

Les bonnes tables de nos montagnes

Crozets au beaufort façon risotto, mousse de beaufort, écrevisses au génépi, la cuisine gastronomique des chefs installés dans les montagnes française régale les skieurs pendant, ou après, les pistes. Étoilées ou pas, voici notre guide des bonnes adresses pour bien manger à la montagne.

 La montagne, ça creuse ! Heureusement, les massifs français abritent de nombreux chefs prestigieux et de très bonnes tables, avec ou sans macaron du fameux guide rouge. Vous pourrez déguster une cuisine locale revisitée, traditionnelle ou moderne, dans un cadre plein de charme, souvent agrémenté d'une vue exceptionnelle. 

Les bonnes tables du Massif central

Régis et Jacques Marcon, à Saint-Bonnet-le-Froid

A 20 minutes de la station verte de Lalouvsec, le restaurant 3 étoiles de Régis et Jacques Marcon est une étape gastronomique exceptionnelle en plein cœur de la nature. Le père et le fils mettent à l'honneur les produits locaux comme dans la cassolette de homard aux lentilles vertes du Puy ou le couci-couça d'agneau au praliné de cèpes...

De 128 à 198 €

www.regismarcon.fr

La Bergerie de Sarpoil

Le chef Cyrille Zen, s'est installé non loin des pistes de ski en Auvergne. C'est dans un ancien relais de poste du XVIIIème siècle, qu'il régale ses convives. Ils pourront y découvrir les tartines de maquereau et caviar d'aubergine ou le rocher coulant framboise et chocolat.

De 25 € à 75 €

labergeriedesarpoil.com

La Golmotte, au Mont-Dore

Sur le chemin de Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme, La Golmotte occupe une ancienne étable. Les vins présentés dans l'auge accompagnent une cuisine savoureuse et accessible récompensée par un bib gourmand.

De 16 € à 39 €

www.aubergelagolmotte.com 

Les bonnes tables des Pyrénées

 L'Abri du Benques, à Cauterets

Aux portes du parc national des Pyrénées, à Cauterets, le jeune chef de l'Abri du Benques régale les skieurs à 30 minutes seulement des pistes. Son cadre chaleureux propose une cuisine inventive récompensée par un Bib gourmand du guide Michelin.

De 24 à 46€

www.benques.com

Le restaurant Pic du midi

Rendez-vous à 2877 mètres d'altitude au restaurant du Pic du Midi dans l'enceinte de l'observatoire pour un délicieux repas avec une vue exceptionnelle. Accessible par téléphérique uniquement, les très bons skieurs pourront repartir à ski par la descente du Pic du Midi. Le chef offre une cuisine typique des Pyrénées réalisée avec les contraintes de l'altitude. La réservation d'une table est possible uniquement à votre arrivée.

36 € avec le trajet en téléphérique

www.picdumidi.com

Chez Louisette à Barèges

L'adresse la plus typique des Hautes-Pyrénées est à Barèges, Chez Louisette.

Située sur les pistes, près du col du Grand Tourmalet. La cuisine de Chez Louisette a été récompensée d'une toque au Gault et Millau, notamment pour son fameux cochon de lait rôti.

À partir de 25€

louisettelienz.fr

Les bonnes tables des Vosges et du Jura

 Les Bas-Rupts à Gérardmer

Auréolé d'un macaron au Michelin depuis 36 ans, le restaurant gastronomique Relais et Châteaux, Les Bas Rupts est à 3 km de Gérardmer direction La Bresse. Filet de lieu jaune laqué au jus de truffe, ou côtelette de caille des Vosges farcie au foie gras, sauce au vin jaune régalent les papilles des skieurs.

www.bas-rupts.com

L'Anversis, table de montagne aux Rousses

Ce restaurant franc-comtois cuisine des produits locaux dont il affiche fièrement la liste de ses producteurs. Croûte jurassienne, filet de cochon de Franche-Comté cuisiné à la berce, à la sarriette et à la livèche, ou fondues sont servis au pied des pistes dans un cadre chaleureux.

De 25 € à 39 €

www.lanversis.com 

Les bonnes tables des Alpes

 Jean Sulpice, à Val Thorens

Difficile de choisir où bien manger à Val Thorens, la station compte de nombreuses adresses gastronomiques exceptionnelles. Parmi elles, le restaurant de Jean Sulpice, 2 étoiles le plus haut de France, où l'on déguste ses œufs de caille pochés, gelée de concombre, féra fumée et feuilles d'oxalis, son pigeon cuit en croûte de sel à la verveine ou sa mousse de beaufort, herbes de saison, coulis de betterave et lamelles de truffe noire. Accompagnés d'une belle carte des vins proposée par sa femme Magali Sulpice.

De 74 à 226 €

www.jeansulpice.com

L'Atelier d'Edmond à Val d'Isère

Jardin d'écrevisses au génépi, bouillon de ses têtes infusé à l'aspérule odorante, suprême de pigeon mi-fumé & rôti sur l'os, jus mixé de ses abats aux fèves de cacao et noisettes, les papilles sont en ébullition à l'Atelier d'Edmond, 2 étoiles, à Val d'Isère. Le chef Benoît Vidal régale les skieurs dans un beau chalet chaleureux tout en bois, au pied des pistes du Fornet Pissaillas, à 2 km de Val d'Isère.

De 95 à 155 €

www.atelier-edmond.com

Le Flocon de sel à Megève

Parmi les nombreuses tables d'exception de Megève, celle du Flocon de sel, 3 étoiles, réveille les papilles avec sa cuisine moderne et originale au pied des pistes. Passionné par la montagne, le chef Emmanuel Renaut offre une carte proche de la nature qu'il sait transformer à merveille sans que cela ne se voie dans l'assiette.

De 90 à 168 €

www.floconsdesel.com

La Bouitte, à Saint-Marcel

A 2km de Saint Martin de Belleville, se cache la table de René Meilleur et son fils Maxime. Auréolé de 3 étoiles, la Bouitte vous fera découvrir ses crozets au beaufort "façon risotto", girolles, oseille des bois ou sa truite Fario, cuisson au bleu, accompagnée de beurre frais fondu, sauce mousseline acidifiée, ris de veau glacé, pomme de terre Agria, «cigarette russe » au raifort, fumée de hêtre... avant de rechausser les ski au cœur des 3 vallées.

De 130 € à 306 €

www.la-bouitte.com

Le Farçon, à la Tania

Dans un chalet très accueillant, la cuisine inventive de Julien Machet dépasse les montagnes. Son homard canadien, citron et poivre vert et nuage de chocolat blanc fumé ou son œuf presque parfait, poireaux crayons sous un nuage d'Apremont et granité de homard sont à éguster entre deux pistes. Non loin de Courchevel et de ses célèbres tables étoilées, telles celles de Pierre Gagnaire pour les Airelles ou de Yannick Alleno pour le 1947 du Cheval Blanc, Julien Machet réveille les papilles des skieurs.

De 38 à 110€

www.lefarcon.fr

La Maison des bois à Manigod

Bonne nouvelle pour les gourmets, le restaurant de Marc Veyrat va rouvrir à Manigod. Un an après le grave incendie de mars 2015, la table du célèbre chef ayant obtenu deux fois 3 étoiles au Michelin est bientôt prête. Sans étoile, ni toque, la Maison des Bois accueillera à nouveau ses clients dans le Village réhabilité à Manigod.

www.marcveyrat.fr 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

Covid-19 : protocole renforcé à l'école, fermetures des discothèques... Le point sur les nouvelles mesures sanitaires

Covid-19 : les discothèques fermées pour 4 semaines, annonce Jean Castex

Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

EN DIRECT - Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.