Vacances d'hiver et ski hors-piste : les bons gestes à avoir en cas d'avalanche

DirectLCI
DANGER - Alors que les vacances d'hiver battent leur plein, la pratique du ski hors-piste, et les risques d'avalanches qui vont avec, s'accroît. Nos conseils pour avoir les bons gestes au bon moment.

Si les avalanches restent imprévisibles, quelques bons gestes à avoir peuvent vous sauver la vie et celle de vos accompagnants. Il existe 5 niveaux de risque d'avalanche, de 1 (faible - drapeau jaune) à 5 (très fort - drapeau noir). 


En cas de forts risques, des messages sont diffusés, des mesures peuvent être prises comme la fermeture de pistes, de routes voire l'évacuation des populations.

Avant la sortie

 Rien ne vaut une bonne connaissance de la montagne et de ses zones dangereuses. Mais parfois, cela ne suffit pas toujours. Alors, si vous souhaitez ardemment faire du hors-piste, ou tout simplement par mesure de sécurité, un comportement adéquat est déjà un bon point.


- Avant de partir, vérifiez bien la météo Neige et Avalanches. Un lendemain de neige intense ou un premier jour ensoleillé après de fortes chutes est plus favorable aux risques d'avalanche. Si la neige est fraîche et le temps venteux, vous doublez les risques. La remontée rapide des températures est un autre facteur d'alerte


- Posez-vous la question de savoir si votre condition physique est optimale et ne partez jamais seul. De manière générale, même en groupe, prévenez d'autres contacts de votre sortie et de votre itinéraire que vous aurez soigneusement planifié


- Un bon matériel est impératif pour ceux : une petite pelle, une sonde, un détecteur de victimes d'avalanche (DVA) qui permet de localiser rapidement une personne enfouie, des réflecteurs RECCO, un sac Airbag et éventuellement un Avalung (sac à dos muni d'un tuyau intégré pour respirer de l'air frais depuis le manteau neigeux) 

Pendant la sortie

 - Vérifiez que votre matériel est bien branché, notamment le DVA à mettre sur émission, que la poignée de votre sac à dos est accessible et que vous êtes en mesure de tout maîtriser à n'importe quel moment

- En sortie, évitez les secteurs à l'ombre et trop en pente, principalement à proximité des crêtes. 

En cas d'avalanche

 Les chances de survie en cas d'ensevellissement diminuent au fil du temps. Elles sont de 90% entre 0 et 20 minutes pour tomber à 30% passée la demi-heure et ne dépassent pas les 20% après 120 minutes.


Vous êtes témoins :

- Mettez-vous à l'abri en recul de la coulée pour éviter un nouvel accident

- Marquez la zone où vous avez repéré une victime avant ou pendant l'avalanche avec votre bâton et commencez les recherches à l'aide du DVA

- Envoyez une partie du groupe chercher des secours

- Ceux qui restent tenteront de dégager les victimes et principalement les voies respiratoires (tête et poitrine)

- Protégez-les de l'hypothermie.


Vous êtes pris dans l'avalanche :

- Tentez de rester en surface en vous débarrassant de vos sacs (sauf sac Airbag), bâtons, skis ou surf, en faisant aussi des mouvements de natation

- Activez si vous le pouvez le plus tôt possible votre sac à dos Airbag pour vous maintenir en surface

- Fermez la bouche pour protéger vos voies respiratoires

- Quand l'avalanche est terminée, formez une poche d'air devant votre visage avec vos mains

- Gardez votre calme au maximum pour économiser l'oxygène

- Optez plutôt pour des sons brefs et aigus pour appeler à l'aide que de grands cris qui risquent de vous essouffler.


  

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter