3 bonnes raisons de regarder "Attentats, les urgences en première ligne" sur France 3

DOCUMENTAIRE - Parce qu’il y a toujours quelque chose à regarder à la télévision, "La Médiasphère" a sélectionné pour vous le programme du jour. Aujourd'hui, "Attentats, les urgences en première ligne" à 20 h 55 sur France 3.

C'est un documentaire fort que diffuse France 3 ce soir. "Attentats, les urgences en première ligne" donne la parole aux pompiers, médecins, chirurgiens et secouristes qui ont côtoyé l'horreur le 13 novembre 2015.

  • 1Parce que le drame a été pris en charge

    "Attentats, les urgences en première ligne" revient sur les terribles attentats qui ont ensanglanté la capitale de façon chronologique, des premiers appels au lendemain du drame. Ce jour-là, une simulation d’attentat avait eu lieu ; on voit que les pompiers et la police ont immédiatement réagi, et n’ont pas sous-estimé la situation comme on a pu le leur reprocher par la suite. Même lorsque le personnel soignant s’est vite retrouvé débordé, les volontaires ont afflué pour sauver et rassurer les victimes.
  • 2Parce que personne n’en est ressorti indemne

    Les pompiers, médecins et chirurgiens interrogés le reconnaissent : dans leur métier, on ne montre pas ses sentiments, on garde la tête froide et on est prêt à travailler 48 heures d’affilée en situation de crise. Mais ceux-ci admettent également que cette nuit-là les a transformés à tout jamais, et qu’ils ont été psychologiquement plus atteints que prévu. Même les médecins militaires, habitués à soigner des blessés de guerre, mais pas en plein cœur de Paris…
  • 3Parce que la solidarité est notre meilleure arme

    Le documentaire fait entendre des enregistrements d’appels aux secours éprouvants, et montre que des décisions de vie ou de mort ont dû être prises par les urgentistes. Mais comme un chirurgien le fait remarquer, "dans ce moment terrible, il y a eu du beau chez les hommes". Cette nuit-là et les jours suivants ont vu une solidarité, une entraide et un professionnalisme absolu dans tous les corps de métier. Les terroristes sont loin d’avoir gagné.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Médiasphère

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter