3 bonnes raisons de regarder ''Cash investigation'', ce soir sur France 2

TÉLÉ
ENQUÊTE - Pour le nouveau numéro de ''Cash Investigation'', diffusé ce mardi soir sur France 2, les équipe d'Elise Lucet se sont penchées sur les secrets inavouables de nos téléphones portables, une enquête édifiante.

Parce qu'on est tous concernés
Après l'industrie du tabac et le lobbying des cigarettiers, le magazine d'investigation de France 2 consacre son nouveau numéro aux secrets inavouables de nos téléphones portables. Aujourd'hui 57 téléphones portables se vendent chaque seconde dans le monde. Chaque année, ce sont 1,8 milliard de mobiles qui sont écoulés sur Terre.

Parce qu'il s'agit d'une enquête sans concession
Les équipes de ''Cash investigation'' ont enquête durant une année entière sur le sujet. Souvent soumises à rude épreuve, elles se sont cette fois retrouvées avec les services secrets chinois à leurs trousses. ''Pression, intimidation : ça ne nous fait pas peur. Notre travail est irréprochable'', clame Elise Lucet, qui s'est acharnée à obtenir des réactions des responsables des grandes marques de téléphone portable.

Parce que les révélations sont édifiantes
Destination : la Chine, où selon l'ONG chinoise, China Labor Watch, Apple et Samsung se rendraient coupables, via leurs sous-traitants, d'exploitation d'enfants. Dans les usines, des enfants de 13 ans travaillent ainsi dans des conditions effroyables 16 heures par jour pour fabriquer des écrans. A Baotou, située à la frontière avec la Mongolie, toute l'économie est tournée vers la production d'aimants. Cette activité très polluante a contaminé les nappes phréatiques de la région où les cas de cancer sont anormalement élevés. En République démocratique du Congo, ce sont des mineurs qui extraient dans des conditions effroyables le tantale, un minerai très rare indispensable à la composition des portables. Son extraction financerait par ailleurs la rébellion armée.

A voir : ''Cash Investigation'' mardi soir à 20 h 50 sur France 2

Lire et commenter