3 bonnes raisons de regarder "Hugo Cabret" de Martin Scorsese, ce soir sur France 3

 3 bonnes raisons de regarder "Hugo Cabret" de Martin Scorsese, ce soir sur France 3
TÉLÉ

MAGIQUE - Pendant que Arthur et Patrick Sébastien s’affrontent par réveillon cathodique interposé sur TF1 et France 2, France 3 propose de passer les dernières heures de l’année 2015 avec le sublime "Hugo Cabret" de Martin Scorsese. Vous hésitez encore ?

Hugo Cabret, c’est l’adaptation du roman graphique en noir et blanc de Brian Selznick, L’invention de Hugo Cabret, paru en 2008 en France aux éditions Bayard Jeunesse. Où l’histoire de Hugo, orphelin d'un horloger dans le Paris des années 1930. Caché dans les combles de la gare Montparnasse, il tente de récupérer l’automate mécanique que son père cherchait à restaurer avant sa mort. Alors qu’il tente de voler des pièces détachées dans un magasin de jouet, il va faire une rencontre qui bouleversera son existence. Des pages à l’écran, Martin Scorsese signe un film magnifique qu’il faut voir ou revoir parce que…

► Ce n’est pas qu’un film pour enfants, loin de là
Si la filmographie de Martin Scorsese privilégie le sang et les larmes, n’ayez crainte de vous poser devant le petit écran avec vos enfants. A mille lieux des Taxi Driver, Casino et autre Shutter Island, Hugo Cabret est une parenthèse aussi enchantée qu’inattendue dans la carrière du maître américain. C’est dans les studios de Shepperton, à Londres, qu’il a reconstitué sa gare parisienne, avant de franchir la Manche pour tourner plusieurs séquences au Théâtre de l’Athénée, à la Sorbonne et la Bibliothèque Sainte-Geneviève. Le résultat est visuellement splendide, à la fois drôle, spectaculaire et poétique. Bref un divertissement familial haut de gamme.

► C’est l’histoire de George Méliès, le premier génie du cinéma
Brillant cinéaste et cinéphile accompli, Martin Scorsese est tombé amoureux du roman de Brian Selznick parce qu’il raconte, en creux, le destin tragique de l’homme sans qui le Septième art n’existerait pas. Né le 8 décembre 1861 à Paris, George Méliès, mort le 21 janvier 1938, ce fils d’un industriel de la chaussure va d’abord se lancer dans le métier de prestidigitateur avant de se lancer dans la réalisation de plus de 600 courts-métrages dont le plus célèbre d’entre eux, Le Voyage dans la Lune, a été restauré en 2011 par la société française Lobster Films.

► C’est l’occasion de voir Borat dans un contre-emploi épatant
Le Britannique Sacha Baron Cohen n’est pas forcément le genre d’acteur qu’on imagine au générique d’un film de Martin Scorsese. Et pourtant ! L’inventeur de Borat et Bruno joue ici Gustave, le redoutable inspecteur chargé de la sécurité de la gare. Avec Maximilien, son fidèle Doberman, il piste le jeune Hugo, interprété par la révélation Asa Butterfield. Tour à tour diabolique, ridicule et touchant, il apporte au film sa folie douce, son humour décalé, son amour des costumes étriqués aussi… Irrésistible.

>> Hugo Cabret, de Martin Scorsese, ce soir à 20h55 sur France 3. Avec Asa Butterfield, Ben Kingsley, Sacha Baron Cohen

EN SAVOIR + >> Comment un Français a restauré "Le Voyage dans la Lune"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent