3 bonnes raisons de regarder la 40e cérémonie des César sur Canal + même si...

3 bonnes raisons de regarder la 40e cérémonie des César sur Canal + même si...

DirectLCI
EVENEMENT – C'est le genre d'émission qu'on adore regarder pour critiquer. Canal+ diffuse la 40e édition des Cesar, ce vendredi à 20 heures en direct du théâtre du Châtelet. Un rendez-vous incontournable même si tous les ans c'est le même scénario...

 Parce que la majorité des blagues tombent à l'eau
C'est un fait : les Français ne savent pas faire le show. Contrairement aux Oscars où les blagues sont hyper bien rodées et les animateurs décomplexés, les Cesar ont du mal à se lâcher. Si Antoine de Caunes, qui a joué 9 fois les maîtres de cérémonies, ne s'en sort pas trop mal (même si ça tourne quand même en rond), la seule qui a réussi à nous faire hurler de rire reste Valérie Lemercier qui s'est essayée à l'exercice en 2010. Sa parodie de Rabbi Jacob restera gravée dans les annales de l'émission. Edouard Baer fera-t-il aussi bien cette année ?

 Parce que le public est toujours aussi coincé
Les Cesar, c'est un peu comme la réunion de famille annuelle à laquelle on est obligés d'assister alors qu'on préférerait manger des chips devant sa télé. C'est certainement ce que pensent les membres de la soi-disant grande famille du cinéma qui ont l'air de s'ennuyer à mourir tous les ans. Mais c'est tellement drôle de les voir faire semblant (pu pas) de passer un bon moment. On imagine mal Dany Boon, le président de cérémonie cette année, dégainer son portable pour faire un ie avec Marion Cotillard, François Damiens et Sean Penn à l'image d'Ellen de Generes aux derniers Oscars.

 Parce qu'on n'a pas vu la moitié des films
Ce n'est pas parce qu'un film est populaire qu'il a plus de chance de se retrouver en lice pour un César. Au contraire. Alors qu'il a attiré plus de 12 millions de spectateurs en salle, Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu a récolté... zéro nomination . Comme tous les ans, les films populaires passent à la trappe au profit d'œuvres plus confidentielles comme Eastern boys (qui n'a été vu que par 50 000 spectateurs) ou encore Sils Maria qui, malgré la présence de Juliette Binoche et de Kristen Stewart n'a pas déplacé les foules.

Sur le même sujet

Lire et commenter