3 bonnes raisons de regarder la saison 3 de "Chef’s Table" sur Netflix

DirectLCI
GASTRONOMIE – Vendredi 2 septembre, Netflix propose la saison 3 de sa série "Chef’s Table", soit quatre épisodes consacrés à un chef différent. Cette année, la France est à l’honneur.

  • 1Parce que quatre chefs français sont à l’honneur cette saison

    Alain Passard (L’Arpège), Adeline Grattard (Yam’Tcha), Alexandre Couillon (La Marine) et Michel Troisgros (Maison Troisgros) ont droit chacun à un portrait les montrant en plein exercice de leur art. La production – américaine - de "Chef’s Table" tente à travers eux de répondre à une question récurrente : la cuisine française est-elle toujours la meilleure du monde ? A voir ce qui sort de l’imagination et des mains de ces quatre chefs, elle est plus inventive et appétissante que jamais, surtout quand elle s’ouvre aux influences étrangères.
  • 2Parce que leur passion est sincère et communicative

    Comme dans la première saison, "Chef’s Table" a choisi des chefs charismatiques, aux caractères très opposés mais à la passion commune, et communicative. Alain Passard, le plus connu du grand public, parle légumes comme un comédien de théâtre. Alexandre Couillon, sur sa belle île de Noirmoutier, préfère s’effacer devant les produits de son terroir. La plus attachante des quatre est sans doute Adeline Grattard, d’une sincérité désarmante : cette Bourguignonne tombée amoureuse de la Chine (et d’un Chinois, maître de thé) a fait du Yam’Tcha un endroit où la joie de créer et de goûter prend toute la place. En l’écoutant, on se dit que ce métier épuisant est aussi, paradoxalement, le plus énergisant.
  • 3Parce que la grande cuisine est toujours aussi télégénique

    Un grand chef qui cuisine, c’est aussi beau à regarder qu’un danseur, un peintre ou un musicien plongés dans leur art. La découpe des ingrédients, leur subtile alchimie, les réflexions du chef, les essais ambitieux, les dégustations impitoyables, le dressage somptueux de plats qui n’oublient pas d’être délicieux : c’est tout le mystère de la création culinaire qui s’offre à nos yeux, et qui nous ouvre vite l’appétit. La patte Netflix y fait des merveilles : plans dynamiques, musique classique bien choisie et pauses contemplatives sont tout à fait adaptées pour filmer cet art vivant qu’est la gastronomie. Si ça n’éveille pas des vocations…

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter