3 bonnes raisons de (re)voir la série ''Leaving'', ce vendredi soir sur Arte

TÉLÉ
DirectLCI
Ce vendredi soir à 20h50, Arte diffuse ''Leaving'', la mini-série britannique signée Gaby Dellal. Un drame romantique qui retrace une passion amoureuse entre deux êtres que tout oppose.

Parce que la mini-série traite d'un sujet de société

Pas d'amour à l'eau de rose et de sentiments dégoulinants pour le scénario de Leaving. Ecrite par Tony Marchant et réalisée par Gaby Dellal, la mini-série se veut au plus près la réalité. Traitant de la crise de quarantaine et d'une femme cougar de 44 ans tombant follement amoureuse d'un jeune homme de 24 ans, le programme évoque les amours interdits avec justesse et toute l'intensité dramatique des personnages. Au fil des trois épisodes, les téléspectateurs assistent à la naissance d'un couple entre Julie, assistante manager dans un grand hôtel spécialisé dans l’organisation de mariages, et Aaron, dévasté par l’union de son ex-petite amie et de son frère. Alors que le jeune homme est embauché auprès de sa maîtresse, cette dernière est tiraillée entre la raison, qui la pousse à rester aux côtés de son mari et ses enfants, et la passion, qui la replonge dans sa jeunesse et une certaine insouciance.

Parce que Leaving est une série so british comme on aime

Dans la lignée de Downton Abbey et des séries anglaises à succès, Leaving s'inscrit dans la pure tradition britannique. Avec la ville de Warrington, dans le Cheshire, pour cadre, le programme avait été diffusé sur la chaîne anglaise ITV, en 2012. La fiction, composée de trois épisodes de 45 minutes, évoque également en ligne de fond la bourgeoise britannique, parfois torturée. Un tableau réaliste et passionnel, qui devrait vous tenir en haleine au fil des trois parties.

Parce que les acteurs sont plus vrais que nature

La réussite de Leaving tient surtout sur ses deux acteurs principaux, qui campent des personnages ayant vraiment leur âge. Helen McCrory, qui incarne Julie, est d'ailleurs connue du grand public puisqu'elle a participé à la saga Harry Potter, où elle incarne le personnage de Narcissa Malefoy. La comédienne anglaise compte également dans sa filmographie Entretien avec un vampire (1994), The Queen (2005), Skyfall (2012) ou encore Les Jardins du roi (2014). Récemment, elle a aussi été aperçue dans la série d'horreur Penny Dreadful. De son côté, Callum Turner, peu connu des téléspectateurs, est d'abord passé par la case mannequinat avant de jouer notamment dans les séries The Borgias et Glue.

Découvrez un extrait de Leaving :

Lire et commenter