3 bonnes raisons de revoir "On se retrouvera", sur HD1

DirectLCI
FICTION - Parce qu’il y a toujours quelque chose à regarder à la télévision, "La Médiasphère" a sélectionné pour vous le programme du jour. Aujourd'hui, "On se retrouvera", à 21 heures sur HD1

Changement de décor pour Laëtitia Milot. A mille lieues du personnage de Mélanie dans Plus belle la vie, la comédienne est l'héroïne d'On se retrouvera, l'adaptation télévisuelle de son premier roman. Une fiction forte déjà diffusée sur TF1 et à revoir sur HD1.  

  • 1Parce que c’est un sujet de société fort

    C'est un véritable fléau dont on a encore du mal à parler. En France chaque heure, près de 9 personnes se font violer, soit 206 par jour. Face à ces chiffres effrayants et parce qu'une de ses amies a été agressée, la comédienne Laetita Milot a pris la plume pour écrire On se retrouvera, son premier roman publié en 2013 chez Fayard et que TF1 a choisi d'adapter pour le petit écran. L'histoire d'une jeune femme qui découvre qu'elle est le fruit d'un viol et qui décide de se venger.
  • 2Parce que malgré son thème, c'est une fiction positive

    Parler de viol, ce n'est pas anodin. Et si le sujet fait effectivement peur, la force de la fiction est de parvenir à rester positive malgré tout, Laetitia Milot ayant tenu à insuffler un vent d’espoir pour son héroïne Margot. On se retrouvera parle certes de vengeance et de quête d’identité mais aussi d’amour et de foi en l’avenir. Et ça fait du bien.
  • 3Parce que Laetitia Milot est une valeur sure

    Gros carton lors de sa diffusion le 18 juin 2015 (7 millions de téléspectateurs, soit 30,1 % de part d'audience), "On se retrouvera" a permis à Laetitia Milot de prouver qu'elle savait faire autre chose que la serveuse dans "Plus Belle la vie". En se glissant dans la peau de l'héroïne qu'elle a elle-même créée, elle a montré une facette plus sombre de son jeu. Et visiblement ça a payé puisqu'on la reverra à l'affiche de "La Vengeance aux yeux clairs", sa nouvelle saga de TF1 qui débute le 8 septembre prochain.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter