3 bonnes raisons de voir "Boyhood", ce mardi soir sur Canal+

TÉLÉ

EXPLOIT – C'est un défi cinématographique inédit. Avec "Boyhood", le réalisateur Richard Linklater propose un film étonnant sur le quotidien d'une famille américaine tourné avec les mêmes comédiens sur plus d'une décennie.

► Parce que le tournage a duré 12 ans
Désireux de réaliser un film sur la famille et le temps qui passe, Richard Linklater a eu une idée folle : tourner avec la même bande de comédiens et la même équipe technique un film qui s'étalerait sur 12 ans. Boyhood nous plonge donc dans le quotidien du jeune Mason et de ses proches de l'âge de 6 ans jusqu'à sa majorité. Rentrées des classes, déménagements, premiers émois amoureux, le spectateur suit le fil de sa vie au rythme du tournage qui a débuté à l'été 2002 pour prendre fin en 2013. 

► Parce que les comédiens sont formidables
Pour mener à bien son projet, Richard Linklater a dû trouver des comédiens prêts à s'investir sur le long terme. Dans le rôle des parents de Mason, il a fait appel à son comédien fétiche Ethan Hawke et à Patricia Arquette qui a accepté, chose rare pour une comédienne, de se voir vieillir à l’écran, sans artifice. Quant à Mason, il est joué par Ellar Coltrane, un jeune comédien, fils d’artistes, qui a bénéficié du soutien de ses parents, absolument emballés par le projet. A ses côtés, dans le rôle de sa sœur, on retrouve Lorelei Linklater, qui n'est autre que la fille du réalisateur. Chaque année, durant 12 ans, tout ce joli monde s'est donné rendez-vous pour quatre jours de tournage.

 Parce que le résultat est émouvant
A mi-chemin entre la fiction et le documentaire, Boyhood est un film qui mérite vraiment le détour. Pour la première fois au cinéma, le public peut voir des enfants grandir et leurs parents vieillir sans artifice, en suivant simplement le cours du temps. Partant d'une histoire simple, et à laquelle tout le monde peut s'identifier, Richard Linklater livre un film sincère qui a valu à Patricia Arquette l'Oscar du meilleur second rôle féminin.

Boyhood, ce soir à 20 h 55 sur Canal+.

Lire et commenter