3 bonnes raisons de voir "Whiplash", ce mardi soir sur Canal+

3 bonnes raisons de voir "Whiplash", ce mardi soir sur Canal+

DirectLCI
MUSIQUE – Duel entre un jeune batteur de 19 ans et son prof tyrannique, "Whiplash" nous plonge dans l'univers compétitif de la musique. Un film largement inspiré de l'histoire du réalisateur Damien Chazelle. Percutant.

Le succès surprise de 2014
Jeune batteur de 19 ans, Andrew (Miles Teller) est élève au conservatoire de Manhattan. Doué mais peu sûr de lui, il rêve d'intégrer la classe du professeur Terence Fletcher (J.K Simmons), un type charismatique mais tyrannique. Jusqu'où le jeune homme est-il prêt à aller par amour de la musique ? Ovationné à la quinzaine des réalisateurs à Cannes en 2014 et couronné dans de nombreux festivals, Whiplash a également raflé 3 Oscars en 2015 : meilleur acteur dans un second rôle pour J.K. Simmons, meilleur montage et meilleur mixage son.

► D'après une histoire vraie
Avant de se lancer dans le cinéma, Damien Chazelle était batteur dans un orchestre de jazz amateur. Il s'est largement inspiré de sa propre expérience pour écrire le scénario de ce long-métrage percutant et dérangeant. "Parfois la souffrance marche, mais est-ce que ça vaut le coup, se demande le réalisateur dans une interview donnée à Paris Match. L'art nait-il forcément dans la souffrance ?" Une grande question.

► La batterie, c'est sexy
C'est un instrument dont on parle rarement mais qui, au final, fait son petit effet. Oubliez le piano et la guitare, l'instrument hype désormais, c'est la batterie. Et même si ça fait souffrir le jeune héros qui joue jusqu'à en avoir les doigts qui saignent, impossible de ne pas se laisser porter par les mélodies qui vont crescendo à l'image du film.

Whiplash, ce soir à 20 h 55 sur Canal+.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter