Affaire Morandini : la rédaction de iTELE se met en grève pour 24 heures

Affaire Morandini : la rédaction de iTELE se met en grève pour 24 heures

POLEMIQUE – A une écrasante majorité, la rédaction de iTELE a décidé de se mettre en grève, alors que Jean-Marc Morandini devait arriver à l’antenne, ce lundi à 18 heures. Un mouvement qui a débuté à 11h30 pour 24 heures.

Une nouvelle étape est franchie dans la bataille qui oppose la direction de iTELE à sa rédaction. Ce lundi matin, cette dernière a voté à une large majorité un arrêt de travail de 24 heures, à compter de 11h30, afin de protester contre l’arrivée de Jean-Marc Morandini à l’antenne, ce lundi à 18 heures avec une nouvelle émission médias baptisée "Morandini Live".

Depuis plusieurs jours, les relations se tendaient entre la direction de la chaîne du groupe Canal +, détenue par Vincent Bolloré, et la Société des journalistes (SDJ). Dans le détail, 114 personnes se sont prononcées pour la grève, 4 pour contre, tandis que 7 ont décidé de s’abstenir.

Toute l'info sur

L'affaire Morandini

Il pourrait malgré tout être à l'antenne à 18 heures

D'après nos informations, une manifestation silencieuse devrait se tenir, ce lundi à 18 heures devant les bureaux de iTELE, à Boulogne-Billancourt. Si la rédaction - journalistes et techniciens - est en grève, Jean-Marc Morandini pourrait malgré tout prendre l'antenne, via les équipes techniques de Canal +.

La tension au sein de la chaîne est telle que Alexandre Ifi, directeur adjoint de la direction, a annoncé ce lundi matin son départ à la rédaction, "sous les applaudissements" révélait ce matin Libération. Ancien grand reporter, sur la chaîne depuis 1999, il avait pris la direction de la rédaction par intérim après le départ en août de Guillaume Zeller, un proche de Vincent Bolloré. 

Est-il le premier d'une longue liste ? Vendredi, le groupe Canal + faisait savoir aux collaborateurs de iTELE qu'une clause de conscience était ouverte, leur permettant de quitter la chaîne moyennant finances s'ils refusaient de travailler avec Jean-Marc Morandini.

Dans une lettre ouverte publiée la semaine dernière dans "Le Monde", la SDJ de iTELE demandait à l'animateur de renoncer à son arrivée sur la chaîne info, alors qu'il a été mis en examen le 23 septembre dernier pour corruption de mineurs aggravée. L'intéressé leur avait répondu, via le même médias, réclamant qu'on le "laisse travailler".

Ce week-end, pro et anti-Morandini se sont affrontés sur les réseaux sociaux. Un hashtag #JeSoutiensitele a été retweeté par de nombreuses personnalités, dont plusieurs anciens de la chaîne comme Bruce Toussaint, Léa Salamé ou encore Laurent Bazin.

La direction du groupe Canal + leur a répondu via son compte Twitter officiel en lançant le hashtag #JeSoutiensLaPrésomptiondInnocence : 

Il a rapidement été tourné en dérision par les internautes...

En vidéo

Retour sur l'affaire Morandini

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

    Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

    EN DIRECT - Covid-19 : au Royaume-Uni, deux cas du variant Omicron détectés

    En évoquant "l'autonomie" de la Guadeloupe, Sébastien Lecornu fait des vagues

    Avec le variant Delta, le risque de contamination explose dans le métro

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.