Alessandra Sublet : "Kamikaze, c’est un mot qui me va bien"

TÉLÉ

RADIO – L'animatrice fait sa rentrée ce dimanche sur Europe 1 aux commandes de "Petit dimanche entre amis". Metronews a recueilli les premières impressions à chaud de la jeune maman qui recevait Christophe Lambert pour la première.

Vous n'aviez pas trop le trac pour cette première ?
Si, car je l'ai toujours un peu, et encore plus sur une radio comme Europe 1. Je n'ai pas envie de décevoir ni les auditeurs, ni mes patrons. Mais une fois l'émission lancée, j'étais dedans avec ma spontanéité et mes erreurs. Mais je ne me prends pas la tête car les gens m'acceptent telle que je suis. Je ne changerai pas mon fonds de commerce !

La radio est pour beaucoup de présentateurs télé, une sorte de respiration. Est-ce le cas pour vous ?
C'est vrai que c'est une sorte de récréation même si on bosse autant qu'à la télévision. Mais en radio il y a un ton beaucoup plus léger que sur le petit écran et ça me plaît. Il y a une véritable spontanéité, même de la part des invités.

N'en avez-vous pas assez que l'on compare toutes vos émission à C à vous ?
Non, c'est normal car c'est une émission qui a marché et qui marche encore, car elle est menée d'une main de maitre par Anne-Sophie Lapix . Si je suis partie, c'est pour essayer de proposer quelque chose de différent.

Comme Un soir à la tour Eiffel, qui débute ce mercredi 1er octobre sur France 2 ?
Oui. On voulait faire un programme autour d'un invité prestigieux, mais avec plus de temps encore. On va faire venir des complices, pour faire des happenings originaux, mais aussi des anonymes, car moi j'adore ça. Il y aura un vrai mélange des genres. Pour la première on recevra Kad Merad, et on a déjà l'accord de Carla Bruni et de Nicolas Bedos pour les prochaines.

Tourner dans la Tour Eiffel, ce n'est pas commun...
Ça nous a pris un an pour avoir les autorisations. Car sans parler des contraintes techniques énormes, c’est le lieu touristique le plus visité au monde. Mettre un plateau télé au milieu de tout ça c'était kamikaze. Mais c’est un mot qui me va bien.

Ce n'est pas trop difficile cette rentrée en tant que jeune maman ?
C'est vrai que mon petit Alphonse n'a qu'un mois et demie ! Il faut lier de main de maître les deux mais je n'ai pas l'impression d'être différente des autres femmes. J'ai juste eu un congé maternité plus court (Rires). Mais je suis en pleine forme car j'ai une vie aussi épanouie à la maison qu'au boulot.

Petit dimanche entre amis, chaque dimanche de 11 heures à 12 h 30 sur Europe 1.

Lire et commenter