Anne-Elisabeth Lemoine, "C à vous" : "Je ne pousserai pas Anne-Sophie Lapix dans les escaliers !"

TÉLÉ
INTERVIEW – Elle a quitté Canal+ pour rejoindre l'équipe de "C à vous" en septembre dernier, sur France 5. La sympathique Anne-Elisabeth Lemoine nous dit tout sur sa nouvelle bande et sur sa nouvelle patronne.

Après 7 ans passés à Canal+, vous êtes à présent sur France 5. Comment vous sentez-vous ?
J'ai le sentiment de ne pas m'être trompée et c'est un soulagement. C'était difficile de quitter Canal+ car je leur doit beaucoup. Je sais qu'ils ont été déçus que je parte. Mais en sortant du tournage du pilote de C à vous, j'ai su que j'avais pris la bonne décision. C'est un vrai bonheur de travailler tous les jours à l'antenne.

Vous avez quitté une bande pour en retrouver une autre. Est-ce rassurant ?
Oui car je trouve qu'il n'y a rien de mieux que de pouvoir compter sur ses collègues. C'est d'ailleurs ce qui nourrit l'émission. Etre seul face à un invité, c'est moins facile et moins rigolo. J'aime bien le côté troupe de théâtre qui se retrouve chaque soir. On s'entend tous très bien.

Votre échange musclé avec Eric Zemmour a fait le tour du Web...
Je trouve qu'il a une vision rétrograde de la femme et je le lui ait dit. Dans son livre il insinue que c'est parce que la femme a travaillé, parce qu'elle a demandé le droit à l’avortement qu'on a fait appel à l'immigration de masse pour remplacer toute les enfants qui ne sont pas nés. C'est un raisonnement qui m'a fait sortir de mes gonds ! Mais cela dit je comprends qu'il séduise par son côté iconoclaste, absolument pas politiquement correct. Il reflète une partie de l'opinion française.

Est-ce que c'est difficile d'être une femme à la télévision aujourd'hui ?
Oui parce que c'est un monde d'homme. On nous attaque régulièrement sur notre physique, qu'on soit jolie ou pas d'ailleurs. Il faut avoir beaucoup d'auto-dérision. Et c'est encore plus difficile de vieillir à la télévision. Les années ne jouent pas en notre faveur.

Vous êtes également le joker d'Anne-Sophie Lapix dans l'émission. Ça vous plairait de prendre sa place ?
C'est elle l'animatrice et il n'y a rien de pire que les chroniqueuses qui jouent des coudes comme dans le film Showgirl. Je ne la pousserai pas dans les escaliers ! Mais on réfléchit avec Pierre Antoine Capton, le producteur de l'émission, à quelque chose pour moi. Pour le moment on se concentre pour faire la meilleure émission possible.

Qu'est-ce qui vous ferait rêver ?
Je rêve de faire un truc que je ne rate pas ! Quelque chose de pas trop ambitieux, qui me ressemble. Pourquoi pas quelque chose autour de rencontres. Il y a tellement de sujets qui m'intéressent, comme le sport. J'aurai adoré être capable de commenter un match de foot. Je rêve de hurler "But !"

Vous avez refusé d'animer une chronique quotidienne sur France Inter pour vous occuper de vos enfants. Ça a été une décision difficile à prendre ?
Oui car c'était une proposition de rêve. Tout le monde me disait que je ne pouvais pas refuser. Le seul qui me disait que j'allais devenir folle si je ne voyais plus mes enfants, c'est mon mari. Et il a raison. Je travaille mais je n'ai pas envie d'abandonner mes enfants.

Canal+ va fêter ses 30 ans la semaine prochaine. Avez-vous été invitée à la fête ?
Non, le carton a du se perdre en route (elle rit). Mais je fêterai les 20 ans de France 5, une chaîne plus jeune !

Lire et commenter