Antoine, finaliste de "The Voice" : "Il n'y a pas que la voix qui compte"

Antoine, finaliste de "The Voice" : "Il n'y a pas que la voix qui compte"
TÉLÉ

INTERVIEW – Ils ne sont plus que quatre en lice. Qui succédera à Lilian Renaud, le grand vainqueur de "The Voice" l'an dernier ? Petit protégé de Garou, Antoine le benjamin de l'aventure a bluffé le jury et le public la semaine dernière avec sa reprise du "Port d'Amsterdam" de Jacques Brel. Fera-t-il encore mieux samedi soir ?

Vous attendiez-vous à vous retrouver en finale de "The Voice" ?
Non je ne m'y attendais pas du tout. Pour moi, la demi-finale c'était mon dernier prime et je voulais en profiter au maximum. C'était clairement une surprise de passer devant Anahy, surtout que la semaine précédente elle avait été sauvée par le public et pas moi, donc elle avait encore plus de chances de passer.

Pourquoi pensez-vous qu'elle avait plus de chance ?
Parce qu'elle correspond plus au programme "The Voice" que moi. Vocalement déjà, elle est au-dessus de moi et de nombreux autres candidats. Donc ça prouve vraiment qu'il n'y a pas que la voix qui compte. C'est assez paradoxal j'en ai conscience.

Dans quel état d'esprit abordez-vous le prime ?
Pour le coup je suis persuadé que je ne gagnerai pas donc je vais y aller à la cool. Ce sera la dernière fois que je serai sur cette scène donc je vais en profiter un maximum pour chanter avec des gens cool.

"Je ne sais toujours pas me contrôler à 100%"

Quel va être votre plus gros challenge samedi ?
Je serais tenté de dire que ce serait au moins d'égaler ma performance de la demi-finale, qui apparemment a beaucoup plu. Mais je vous avouerais que je ne sais pas trop comment faire parce que c'est arrivé un peu par hasard. Donc je vais y aller dans le même état d'esprit, en espérant que ça se passe bien.

Qu'avez-vous appris de votre coach Garou ?
A me contrôler. C'est quelque chose de primordial quand tu chantes, et je ne savais pas le faire au début de l'aventure. Aujourd'hui je ne sais toujours pas me contrôler à 100% mais ça va beaucoup mieux grâce à Garou.

Quel est le candidat que vous redoutez le plus ?
Tous (Rires). Ils ont tous quelque chose pour gagner. Je suis content d'être là avec eux, ils ont tous quelque chose de très fort. Les trois sont très impressionnants.

"Parfois je me dis que je suis trop jeune pour tout ça"

La finale va être 100% masculine : ça vous inspire quoi ?
Il y a beaucoup de gens qui se plaignent que la finale est 100% masculine et qui disent que c'est la faute du public féminin qui vote seulement pour les garçons. Mais le vote est démocratique et il est ouvert à tout le monde. Donc ceux qui ne votent pas n'ont pas à se plaindre derrière. La finale est 100% masculine parce que le public de "The Voice" a pensé que Clément, MB14, Slimane et moi méritions d'aller en finale qu'on espère être mémorable.

Si vous gagnez, à quoi ressemblera votre album ?
Si j'en fais un. Ce n'est pas une chance offerte à tout le monde de faire un album malheureusement. Mais si c'est le cas… Je suis un grand fan de rock français et c'est quelque chose qui manque un petit peu aujourd'hui dans le paysage musical en France. Pouvoir sortir des textes forts avec un bon rock qui pète derrière, c'est vraiment ce que je veux. Après je sais que c'est compliqué, il y a très peu de groupesde rock français qui ont très bien marché : Télephone, Noir Désir, Saez…

17 ans, ce n'est pas trop jeune pour se lancer et faire carrière ?
Parfois je me dis que oui, je suis peut-être un peu jeune pour ça et puis il y a des moments où je me dis qu'il n'y a pas d'âge. Aucune vie ne se ressemble, donc si je commence plus tôt que d'autres c'est que ça devait se passer comme ça.

A part la musique, quelle est votre autre passion ?
Je suis un gros fan de jeux vidéo, même si je joue beaucoup moins en ce moment avec "The Voice".

A LIRE AUSSI >>  "The Voice 5" : Antoine, le chien fou finaliste de Garou

Sur le même sujet

Lire et commenter