Après sa chronique polémique sur RTL, Eric Zemmour répond au Cran sur I-Télé

Après sa chronique polémique sur RTL, Eric Zemmour répond au Cran sur I-Télé

DirectLCI
ÇA SE DISPUTE - Quelques jours après sa chronique polémique sur l’immigration, accusé de "délire xénophobe" par des associations comme le Cran, Eric Zemmour a décidé de répondre à ses détracteurs sur le plateau d’I-Télé.

Le 6 mai dernier, Eric Zemmour créait une vive polémique en déclarant lors de la chronique sur RTL que  "les grandes invasions d'après la chute de Rome sont désormais remplacées par des bandes de Tchétchènes, de Roms, de Kosovars, de Maghrébins, d'Africains, qui dévalisent, violentent ou dépouillent. Une population française sidérée et prostrée crie sa fureur, mais celle-ci se perd dans le vide intersidéral des statistiques".

Choquées par ces propos, le Cran (Conseil Représentatif des Associations Noires) avaient dénoncé le "délire xénophobe" du chroniqueur, appelant RTL à "l’exclure définitivement de son antenne" et saisi le conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) à cause de ce billet appelant implicitement à une politique de purification ethnique". Face à ces accusations, Eric Zemmour a décidé de reprendre la parole, et a profité de son passage sur I-Télé dans l’émission "Ça se dispute" pour répondre au Cran. Pour présenter des excuses ? Loin de là !

Il persiste et signe

Invité par Léa Salamé, le chroniqueur a affirmé ne pas regretter un seul mot prononcé dans sa chronique, allant même jusqu’à en remettre une couche : "Je pense que l'Etat a renoncé à son rôle fondamental de protection des citoyens, a-t-il expliqué. Que ça vous plaise ou non, les sociétés multiculturelles sont terriblement violentes. La preuve c'est quand les touristes japonais arrivent, ils sont affolés par la violence !"

Il en a également profité pour dénoncer le Cran, expliquant ne pas comprendre comment un tel organisme pouvait être toléré en France. Pour rappel, Eric Zemmour a été condamné en 2011 pour provocation à la haine raciale. Il avait alors été sommé de "veiller au respect des valeurs de la station" par RTL.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter