Attentat de Charlie Hebdo : Rokhaya Diallo, en larmes, refuse d'être stigmatisée

Attentat de Charlie Hebdo : Rokhaya Diallo, en larmes, refuse d'être stigmatisée

DirectLCI
POLÉMIQUE – Lors de l'émission de Marc-Olivier Fogiel ''On refait le monde'', mercredi soir sur RTL, Ivan Rioufol a demandé à la journaliste musulmane de se désolidariser des terroristes qui ont attaqué Charlie Hebdo. Une demande qui l'a fait fondre en larmes.

L'union face à l'horreur n'a pas été de mise. L'émission de Marc-Olivier Fogiel ''On refait le monde'' sur RTL était consacrée, mercredi soir, à l'attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo . Elle a donné lieu à une belle passe d'armes entre les chroniqueurs et s'est achevée sur des pleurs. Tout est parti d'une intervention d'Ivan Rioufol. ''Il est temps aujourd'hui d'avoir un peu de lucidité. Il y a une contre-société qui s'est développée et qui s'est laissée submerger par un islam radical. Il faut que tous les français musulmans, qui bien évidemment ne se reconnaissent pas dans cet attentat aillent manifester. Sinon on va craindre les amalgames'', a expliqué l'essayiste qui avait évoqué juste avant le développement du communautarisme.

''Parler du communautarisme comme vous le faites laisse entendre qu'il y aurait un nombre significatif de français musulmans qui adhéreraient à cette folie terroriste'', a enchaîné Laurence Parisot. ''Au contraire, je les somme de bien nous faire comprendre qu'ils n'y adhèrent pas'', a répliqué Ivan Rioufol. Marc-Olivier Fogiel a alors demandé à Rokhaya Diallo, qui est musulmane, de réagir. La journaliste, engagée contre le racisme et l'islamophobie, s'est alors dit outrée qu'on lui demande de se désolidariser d'un acte qui ''n'a rien d'humain''.

Les musulmans sur le banc des accusés

''Je me sens visée. J'ai l'impression que toute ma famille et tous mes amis musulmans sont mis sur le banc des accusés'', a-t-elle déclaré. ''Vous ne comptez pas vous désolidariser ?'', lui a demandé Ivan Rioufol. ''Est-ce que vous osez me dire ici que je suis solidaire ? (…) Vous avez vraiment besoin que je verbalise que je suis aussi choquée que vous ? (…) Je suis extrêmement choquée par ce que vous êtes en train de dire Ivan Roufiol'', a lancé Rokhaya Diallo.

Laurence Parisot a ensuite tenté de faire comprendre au polémiste qu'il s'exprimait ici en tant que citoyen et pas en tant que catholique et que cela était la même chose pour tout le monde. ''Vous mettez de l'huile sur le feu d'une manière indigne'', lui a balancé l'ex-présidente du Medef.Quelques minutes plus tard, Marc-Olivier Fogiel a repris la parole : ''Excusez-moi Ivan Roufiol, je n'ai pas tellement l'habitude de commenter les sujets mais quand je vois Rokhaya Diallo en larmes ce soir à côté de vous, le minimum c'est de le signaler.''

Plus d'articles

Sur le même sujet