Audrey Pulvar a des regrets après son interview de Bernard Tapie sur iTélé

TÉLÉ

CLASH - L'interview de Bernard Tapie est encore difficile à digérer pour Audrey Pulvar. La journaliste d'iTélé regrette de ne pas avoir diffusé dans son émission un extrait vidéo afin de mettre l'homme d'affaires au pied du mur.

Audrey Pulvar ne cesse de faire le buzz avec son interview de Bernard Tapie . Le 26 octobre dernier, la journaliste recevait l'homme d'affaires sur le plateau d'iTélé, sans se douter que l'entretien virerait au clash. Le ton est en effet très vite monté alors qu'Audrey Pulvar tentait d'interroger ce dernier au sujet de l’ar­bi­trage favo­rable dont il a béné­fi­cié dans l’af­faire du Crédit Lyon­nais. Dans une interview accordée à Gala , Audrey Pulvar a révélé que rien ne s'était déroulé comme prévu.

Une promesse non tenue

"Nous nous étions parlé à plusieurs reprises pour cette interview – plusieurs fois repor­tée – et chaque fois Bernard Tapie m’avait assu­rée que je pour­rais poser 'toutes les ques­tions' que je voudrais'", a-t-elle expliqué. "La veille de l'entretien, au télé­phone, nous avions convenu que nous abor­de­rions le thème de l’ar­bi­trage, ainsi que de la déci­sion du Conseil Cons­ti­tu­tion­nel de vali­der la durée de sa garde à vue en juin dernier – quatre jours, un délai excep­tion­nel – dans cette affaire", a-t-elle poursuivi, avant d'ajouter : "Il était furieux de cet arrêt et avait bien l’in­ten­tion de dire haut et fort tout le mal qu’il en pensait et tout le mal qu’il pensait du Conseil Cons­ti­tu­tion­nel. Comment aurait-il pu être ques­tion de cette garde à vue sans que l’on aborde l’af­faire en cours ?"

La journaliste, qui a dû garder son sang-froid pendant l'interview, a également avoué avoir "échangé quelques noms d'oiseaux" hors antenne avec Bernard Tapie. Si Audrey Pulvar ne souhaite plus avoir de nouvelles de l'homme d'affaires, cette dernière a tout de même un regret. "Celui de ne pas avoir lancé l’ex­trait d’une émis­sion à laquelle Bernard Tapie avait parti­cipé il y a un an, sur le plateau d’Itélé, et dans laquelle il s’en prenait avec une violence inouïe aux juges, parce que six de ses comptes bancaires avaient été bloqués. A ce moment là, cela ne le gênait pas d’in­ter­ve­nir sur une affaire en cours!", a-t-elle révélé.

Arbitrage : Bernard Tapie refuse de répondre aux questions d?Aud - 18h Politique

Sur le même sujet

Lire et commenter