Avec le sketch "The Real Housewives of Isis", la BBC fait scandale

Avec le sketch "The Real Housewives of Isis", la BBC fait scandale
TÉLÉ
DirectLCI
PARODIE – La chaîne BBC 2 a diffusé le 3 janvier, lors du retour de l’émission satirique britannique "Revolting," un sketch parodique de la célèbre émission américaine "The Real Housewives of Orange County". Problème : l’humour noir "so british" n’est pas passé auprès de tous.

Peut-on rire de tout ? Pour la chaîne britannique BBC 2, et son émission tranchante et corrosive "Revolting", la réponse est un grand oui. La preuve avec un sketch parodique diffusé lors du grand retour de l’émission, jouant toujours sur le ton de l’humour le plus noir. "The Real Housewives or ISIS", comme son nom l’indique, est une parodie de l’émission de télé-réalité américaine "The Real Housewives of Orange County". Au programme de la version US : disputes en rafale et crêpages de chignons entre riches femmes au foyer issues de la haute société américaine, conversations à rallonge sur les vies sentimentales des unes et des autres, et virées shopping à gogo. Le tout avec un verre de vin blanc à la main.

Dans "Real Housewives of ISIS", le principe reste le même, les thématiques aussi, mais les riches Américaines ont laissé place à quatre femmes de djihadistes. Dans les images parodiques diffusées par la BBC 2, l’une d’entre elles se met à faire un défilé lorsque son époux lui offre une nouvelle veste explosive. "Vous êtes prêtes les filles ? Tadaa ! Alors, vous en pensez quoi ? Ahmed me l’a offerte hier !" s’exclame-elle pendant que ses amies la prennent en photo pour ensuite réaliser un post Instagram à grands renforts de hashtags comme "Jihadi Jane" ou "Mort à l’Occident". Dans une autre scénette encore,  l’une des femmes se lamente des infidélités platoniques de son mari, lui que ne pense qu’aux 40 vierges qui l’attendent au ciel. "Pourquoi ne peut-il pas se contenter de moi ?", pleure-t-elle dans les bras d’une de ses copines "housewife".

Entre rires et indignation

Sur la page Facebook de la chaîne BBC 2, la vidéo de cette parodie a été vue quelque 22 millions de fois et partagé près de 400 000 fois. Le torrent de réactions diverses, certaines enjouées, d’autres interloquées et d’autres encore indignées, suffit à montrer à quel point la question de l’humour sur les sujets graves est un point sensible. Plus de 64 000 commentaires ont été déposés sous la vidéo du sketch parodique sur Facebook. Heydon Prowse et Joylon Rubinstein, les deux créateurs de l’émission "Revolting", se sont donc justifiés sur la diffusion de ce segment. Ainsi, pour le premier, aucun sujet n’est banni lorsqu’il s’agit de réaliser une œuvre satirique. 


"C’est important de ne pas se retenir. Il ne faut pas avoir peur, cela peut affaiblir votre crédibilité", a-t-il déclaré au site i-News, soulignant que le sketch en question mettait aussi en lumière la séduction de jeunes filles mineures grâce à internet et l’exploitation des femmes. Joylon Rubinstein a, de son côté, tenu à insister sur cet aspect précis du sketch, qui pour lui dénonce tout autant qu’il parodie. "Il s’agit de mettre en scène des gens vulnérables à ces approches de séduction", a-t-il ainsi commenté. La production de la BBC, elle, n’a pour l’instant pas réagi.

En vidéo

JT WE - En Syrie, Palmyre est retombée aux mains de l’Etat islamique

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter