"Barbarella", le film de science-fiction le plus sexy de la galaxie, ce soir sur Arte

TÉLÉ
PROGRAMME TV – Réalisé en 1968 et réalisé par Roger Vadim, "Barbarella" est aujourd'hui encore un film culte, qui mêle érotisme soft et science-fiction. Sans doute grâce à Jane Fonda, star du casting, et qui n'a jamais été aussi sexy.

Barbarella est une héroïne pas comme les autres. En l'an 4000, elle est appelée à l'aide par le président de la Terre pour une mission dangereuse : retrouver un savant disparu, inventeur de l'arme absolue. Aux manettes : Roger Vadim (Les Liaisons dangereuses, Si Don Juan était une femme), qui met en scène une Jane Fonda au top de son sex-appeal, dans un rôle des plus érotiques.

► Un film adapté d'une bande-dessinée érotique
Si le long-métrage a un caractère aussi sexy, ce n'est pas pour rien. Barbarella est l'adaptation de la bande-dessinée du même nom, créée en 1962 par Jean-Claude Forest. Ce dernier décrivait son héroïne comme une femme moderne à l'heure de la libération sexuelle. Féminine et indépendante, elle n'a rien d'une pin-up scandaleuse, et pourrait presque se revendiquer modèle pour la gente féminine.

► La Machine Excessive, pour mourir de plaisir
Au cours de ses aventures interplanétaires, Barbarella se retrouve confrontée à l'arme ultime d'un savant fou, la Machine Excessive. Son principe ? Un outil de torture qui tue à cause d'orgasmes trop puissants. Car si aucune scène de sexe explicite n'a lieu dans le film, cela ne signifie pas qu'il est totalement absent…

► La scène d'ouverture, venue d'un autre univers
Avec Barbarella, la folie commence dès les premières minutes, avec une scène d'ouverture des plus sexy dans laquelle l'actrice semble flotter au-dessus d'un vaisseau spatial. Pour obtenir ce résultat, Roger Vadim avait eu l'idée d'installer Jane Fonda sur une plaque en plexiglas, la filmant d'en haut pour donner une impression d'apesanteur. Entre cela et le fait que l'héroïne est en plein strip-tease, et vous obtenez une scène d'anthologie.

A LIRE AUSSI 
>>  PHOTOS - Ces actrices sur qui l'âge ne semble pas avoir d'emprise
>>  "Valerian" : Luc Besson dévoile un premier cliché des héros

Sur le même sujet

Lire et commenter