"Born in the wild" : la téléréalité polémique éreintée avant sa diffusion

"Born in the wild" : la téléréalité polémique éreintée avant sa diffusion

TÉLÉ
DirectLCI
BAD BUZZ – C'est ce soir que les téléspectateurs américains de la chaîne Lifetime vont pouvoir découvrir le premier épisode de l'émission "Born in the wild", dans laquelle des femmes accouchent dans la nature, sans assistance médicale. Dans la presse outre-Atlantique, les premières critiques ne manquent pas de piment...

Born in the wild, ou l'histoire d'un drôle de buzz. Inspirée d'une vidéo virale, publiée sur Youtube en 2013, la nouvelle série documentaire de la chaîne américaine Lifetime a fait parler d'elle avant même son tournage. Réactionnaire, irresponsable, dangereux... C'est l'existence même de ce programme, dans lequel des femmes accouchent en pleine nature, sans assistance médicale, qui sera contestée par les médias et les internautes, nombreux à réagir. Y compris en France.

Ce mardi soir, la chaîne diffuse (enfin) le premier des six épisodes mis en boîte. Il met en scène Peter Audrey, un couple qui a décidé que Madame donnerait naissance à leur enfant dans un lieu reculé de l'Alaska, à près de 250 kilomètres de l'hôpital le plus proche. "Ce cadre unique présente de nombreux obstacles, mais ils sont tous les deux déterminés à suivre leur vision", peut-on lire dans la fiche de présentation de l'épisode, sur le site de la chaîne. "Pourront-ils persévérer et réaliser leur rêve d'une naissance non assistée, dans la nature ?".

A VOIR AUSSI >> La bande-annonce de Born in the Wild

Outre-Atlantique, les premières critiques publiées dans la presse sont sévères, sinon assassines. Pour James Hibberd, du magazine Entertainment Weekly , il s'agit ni plus ni moins du "reality show le plus irresponsable de l'histoire de la télé (…) Lorsque vous réalisez que le suspense de cette émission repose sur la crainte de voir la mère ou l'enfant à naître mourir sous vos yeux, vous vous demandez comment la chaîne a pu donner son feu vert."

Du côté de Brian Lowry, de la revue Variety , le son de cloche est relativement similaire. "Certains téléspectateurs approcheront peut-être ce programme avec curiosité, d'autres apprécieront peut-être l'esprit pionnier des couples filmés", admet-il. "Toutefois la réaction la plus logique est de grincer des dents en réalisant que ces gens mettent en danger la vie d'un enfant pour pouvoir dire 'nous n'avons pas besoin d'un connard de docteur'".

A LIRE AUSSI >> Born in the Wild, l'émission qui vous divise

Au-delà de la sécurité de l'enfant, c'est le message véhiculé par Born in the Wild qui dérange, notamment au sein de la communauté médicale. Interrogé par la chaîne Fox News , le Dr. Manny Alvarez, chef du départ obstétrique de l'Université de Hackensack, rappelle qu'"une grossesse à domicile, sans assistance médicale est déjà plus dangereuse – pour la mère comme pour l'enfant – que dans un hôpital. Si vous n'êtes pas bien préparé, le moindre imprévu peut se révéler dramatique."

Fin janvier, les producteurs de "Born in the wild" avaient présenté leur bébé devant la presse, lors d'un panel de la Television Critics Association. Ils avaient insisté sur le fait que tous les parents qui ont participé à l'émission avaient déjà prévu de donner naissance à leur enfant dans la nature, avant même d'être contactés. Qu'une assistance médicale était à leur disposition pendant le tournage. Et qu'aucun d'entre eux n'a été payé...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter