Camille Combal : "Il faut continuer à rire"

TÉLÉ

INTERVIEW - Il scrute les émissions télé à la recherche de la moindre bourde. "Le poste de surveillance" de Camille Combal aura les honneurs du prime ce vendredi sur D8. Une belle promotion pour le chroniqueur de "Touche pas à mon poste" qui sera prochainement aux commandes de "L'Œuf ou la Poule".

Le Poste de surveillance en prime time, c'est une belle récompense pour vous ?
J'avais déjà fait quelques primes l'an dernier, mais je suis hypercontent que D8 nous ait sollicités pour faire une soirée spéciale autour de cette chronique qu'on s'éclate à faire tous les soirs. En plus il n'y a aucune pression d'audience car c'est une émission événementielle. On n'a pas parlé d'autres numéros. Et c'est très bien car il y a de belles choses à venir comme L'Œuf ou la Poule, que je vais présenter. Je suis très content que Cyril me l'ait proposé car c'est un programme que j'adore.

Que va-t-on voir dans Le Poste de surveillance de Camille Combal ?
On va faire des petits medley de tout ce qui nous a fait marrer cette année. Il y aura aussi les rubriques habituelles comme "les enfants de star les plus drôles", "les versions trop censurée" mais aussi des images inédites.

Entre la télé et le Web, c'est beaucoup de boulot ?
Oui, on est une petite équipe à bosser tous les jours. On regarde beaucoup d'émissions pour trouver des images drôles. On ne rate jamais Question pour un champion ou Motus par exemple. Quand je regarde une émission, je ne le fais pas en mode téléspectateur mais en mode"post-de-surveillanceur". Je suis à la recherche du moindre petit truc, comme la cravate de travers ou mec qui trébuche.

Arrivez-vous à regarder la télévision normalement ?
Impossible ! Même devant Game of Thrones j'essaie de trouver le micro qui traîne ou la comédienne habillée en rose dans une scène et en bleu dans celle d'après. C'est horrible, c'est devenu une déformation professionnelle ! Même dans les vidéos de famille, j'essaie de trouver les mauvaises coupes. Je ne peux pas m'en empêcher !

"Je suis étonné par la gentillesse des gens envers nous"

Le succès de Touche pas à mon poste vous étonne-t-il encore ?
Bien sur, quand on regarde les audiences de l'émission, c'est toujours aussi incroyable. Mais ce qui m'étonne encore plus c'est la gentillesse des gens. Il ont un rapport très amical avec nous. Ils nous appellent par nos surnoms, nous proposent de boire des coups, c'est drôle.

C'est peut-être parce que TPMP est devenu une sorte de sitcom dans laquelle chacun joue un rôle...
Oui c'est vrai. La force de Cyril Hanouna, c'est de raconter une histoire tous les soirs avec la vie de Patoche, le mec de Valérie, ou celle des autres chroniqueurs. Si l'un de nous a une peine de cœur, il le dit. Le jour où je me suis fait cambrioler, il l'a annoncé à l'antenne. Ma mère était en panique !

Vous êtes le fayot de l'émission, d'où vient cette réputation ?
Ça vient d'une blague que j'avais faite avec Cyril dans les loges. Mais je ne suis pas un fayot dans la vie. Je ne passe pas mes week-ends à Center Parc avec Cyril. Même si on se voit souvent, on ne dort pas dans un lit gigogne. Mais qui sait de quoi l'avenir sera fait !

En ces temps difficiles, est-il plus que jamais important de continuer de rire ?
Il y a tellement de gens plus à même que moi de commenter l'actu... Mais effectivement, après quelques jours de pudeur, le mieux c'est de continuer à rire comme le fait l'équipe de  Charlie Hebdo.

Le poste de surveillance de Camille Combal, vendredi à 20 h 50 sur D8.

Lire et commenter