Candidate aux régionales, Babette de Rozières ne cuisinera pas pour Daniel Craig dans "C à vous"

TÉLÉ
CUISINE INTERNE - Candidate aux élections régionales sur la liste de Valérie Pécresse en Ile-de-France, la cuisinière Babette de Rozières va disparaître des écrans de France 5 à partir du 26 octobre, et jusqu'au lendemain du second tour, le 14 décembre. Ce qui lui fera notamment manquer la visite de Daniel "007" Craig, le 30 octobre.

Entre politique et télé, il faut choisir. Babette de Rozières, la célèbre cuisinière de l'émission "C à vous", sur France 5, a décidé de s'engager en politique auprès de Valérie Pécresse, la candidate des Républicains en Île-de-France lors des prochaines élections régionales. "Valérie, c'est une amie de longue date", expliquait-elle début septembre à Paris Match. "Je suis en phase avec elle. C’est une femme déterminée, au caractère bien trempé. Une femme "potomitan", comme on dit en créole, chez moi, à la Guadeloupe."

Elle va louper l'équipe de Spectre

Pour la direction de la chaîne, pas question de mélanger les genres. Elle a donc décidé de suspendre la cuisinière d'antenne. Son émission "Les P'tits plats de Babette" disparaîtra à partir du lundi 26 octobre, et reviendra le 14 décembre, au lendemain du deuxième tour. Elle ne fera pas non plus la cuisine dans "C à vous" durant cette période. Ce qui va lui faire manquer l'équipe de Spectre, le prochain James Bond : Daniel Craig, Léa Seydoux et Christoph Waltz seront en effet les invités de l'émission, le 30 octobre. "Babette de Rozières a très bien compris cette décision car la chaîne doit respecter l'équité entre tous les candidats aux régionales", assure la chaîne, contactée par nos confrères de Puremédias.

Comme en cuisine, Babette de Rozières n'est pas toujours fidèle à la même recette. Si elle avait déjà soutenue l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy lors des régionales 2010, elle avait viré de bord l'an dernier lors des municipales, à Paris, puisqu'elle avait apporté son soutien à la socialiste Anne Hidalgo. "C'est mon amie, et je l'ai soutenue car j'estime qu'elle était le seul homme politique, qui plus est une femme, qui pouvait être élue maire de Paris en raison de son expérience et de sa ténacité", rappelait-elle il y a quelques jours au Figaro. 

A LIRE AUSSI >> Mimie Mathy accusée de racisme ? Babette de Rozières assume à 100%

Sur le même sujet

Lire et commenter