Canular homophobe dans TPMP : une des victimes a été menacée par des membres de sa famille

TÉLÉ

TÉMOIGNAGE - Romain, bénévole au Refuge, a longuement discuté avec une des victimes du canular de Cyril Hanouna sur C8 dans la nuit de jeudi à vendredi. Bouleversé, le jeune homme venait d'être menacé par des membres de sa famille qui avaient reconnu sa voix. Mercredi, l'association nous a informé qu'il avait été "viré de chez lui" par ses parents.

EDIT du mercredi 24 mai : selon les informations de France Info, confirmées à LCI, le jeune homme piégé par Hanouna a été "viré de chez lui" par ses parents. Il est en ce moment "mis à l'abri par une personne bienveillante" selon l'association Le Refuge.

Il est 3h du matin dans la nuit de jeudi à vendredi. Ce soir-là, Romain est d’astreinte pour Le Refuge, une association qui aide les jeunes homosexuels victimes d’homophobie, lorsqu’il est réveillé par un appel. A l’autre bout du fil, un jeune homme, en pleurs. Il est bouleversé et s’exprime difficilement. Il lui explique qu’il vient d’être victime d’un canular en direct dans l’émission Touche pas à mon poste sur C8.

Le jeune homme de 19 ans, qui a souhaité rester anonyme, lui explique qu’il a répondu à une annonce sur le site VivaStreet : "Bonjour, je me présente : Jean-José, très sportif et super bien monté, cherche relation courte ou longue selon le feeling (…)". Le garçon appelle alors le numéro indiqué et tombe sur "Jean-José", en fait Cyril Hanouna. S’en suit alors une discussion durant laquelle l’animateur prend une voix aiguë et des manières efféminées, suscitant l’hilarité de ses chroniqueurs et du public. Après trois longues minutes de discussion, il annonce à sa victime qu’il s’agit en fait d’un canular.

Lire aussi

Ils avaient reconnu sa voix- Romain, bénévole à l'association Le Refuge

Le jeune homme, qui peine à y croire, ne cache pas son étonnement et sa consternation. La conversation prendra vite fin. "Quand il a raccroché, des membres de sa famille - son père et sa tante - l’ont immédiatement appelé, explique Romain à LCI. Ils avaient reconnu sa voix". Selon le bénévole du Refuge, le père de la victime était particulièrement en colère. "Il lui a dit qu'il était hors de question qu’il fasse 'ça', qu'il n'avait pas à faire son coming-out comme ça". Avant de le menacer "de le virer de la maison".

Romain nous explique avoir mis plus de trente minutes à calmer le jeune homme. "Il était bouleversé, il avait peur pour la suite, nous explique ce bénévole bordelais de 29 ans. Il ne voulait pas faire son coming-out comme ça, il a été forcé. Il me disait 'j’ai honte d'avoir appelé pour cette annonce, j'ai honte d'être tombé dans ce piège’". Romain lui a ensuite proposé de porter plainte, mais le jeune homme a refusé. En tout, la conversation aura duré près d'une heure trente.

Lire aussi

C'est dur de ne pas savoir- Romain, bénévole à l'association Le Refuge

Depuis ce coup de téléphone, Romain n’a eu aucune nouvelles. Le jeune homme ayant souhaité rester anonyme, il ne peut pas le contacter. "Habituellement je suis plutôt blindé, mais là je m'inquiète un peu, nous confie-t-il, ému. C’est dur de ne pas savoir." L'histoire de ce jeune homme avait été en partie relayée dans un message publié sur Facebook par le président du Refuge, Nicolas Noguier.

Depuis la diffusion de l’émission jeudi dernier, plus de 20.000 signalements ont été faits auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), un record. Pas de quoi calmer Romain, "très en colère" contre l’animateur et la production. "Qu’est-ce qu’il (ndlr : Hanouna) va lui arriver ? Est-ce qu’il va être condamné ? Continuer à faire son émission". Le Refuge envisage de porter plainte, notamment pour ’’incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle’’.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter