Christophe Beaugrand : "A Canal +, ils ne voulaient pas que je passe pour l’homo de service"

Christophe Beaugrand : "A Canal +,  ils ne voulaient pas que je passe pour l’homo de service"

CONFESSIONS – Avant de rejoindre le groupe TF1, dont il est aujourd'hui l'un des animateurs vedette, Christophe Beaugrand avait fait un bref passage chez Canal +. Lors d'une interview sur France Info , il a évoqué le souvenir qu'il garde de ses années sur la chaîne cryptée.

De 50 minutes Inside à Ninja Warrior, en passant par l'incontournable Secret Story : en quelques années, Christophe Beaugrand a réussi à s'imposer comme une personnalité emblématique du groupe TF1, aussi bien sur la chaîne principale que sur NT1. Mais avant cela, il était passé par d'autres chaînes. Pink TV mais aussi par Canal +.

Arrivé en 2007 sur la chaîne cryptée pour tenir une chronique dans la matinale présentée par Bruce Toussaint, l'animateur avoue au micro de Philippe Vandel sur France Info qu'il "ne garde pas un très bon souvenir de cette époque". Pourquoi ? Il estime qu'il n'était "pas fait pour la chaîne". Un manque de compatibilité qui serait, selon lui, dû à son orientation sexuelle.

"On ne m'a jamais dit ça nulle part"

Christophe Beaugrand affirme en effet que la chaîne lui aurait demandé de "gommer son côté homosexuel" à l'antenne. "On m’a dit que j’en parlais trop et ils ne voulaient pas que je passe pour l’homo de service". Il détonait au sein du groupe, puisque selon lui, ses confrères étaient bien différents : "Moi, à Canal, j’ai surtout croisé des gros hété­ros, bour­rins, fans de foot", glisse-t-il. "On ne m’a jamais dit ça à TF1, on ne m’a jamais dit ça à Europe 1 quand j’ai travaillé à la radio, ni sur RTL où je travaille encore aujourd'hui. On ne m’a jamais dit ça nulle part". Et c'est tant mieux. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation à son plus haut niveau depuis fin novembre

Vaccination en ville : on vous explique la colère de médecins généralistes contre la DGS

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

"C’est trop tard pour les nominations aux Oscars ?" : les tabloïds étrillent Meghan et Harry

Patrick J. Adams, le mari de Meghan dans "Suits", dénonce l'attitude "obscène" de Buckingham

Lire et commenter