Cyril Hanouna : "Touche pas à mon poste perdurera bien après moi"

Cyril Hanouna : "Touche pas à mon poste perdurera bien après moi"

TÉLÉ
DirectLCI
INTERVIEW - Jeudi 6 mars à 20h50 sur D8, Cyril Hanouna et sa bande présenteront "Touche pas à mon Ardisson", une émission consacrée à l'homme en noir. A cette occasion, l'animateur vedette de la TNT se confie à metronews et évoque son talk-show, sa relation avec Laurent Ruquier ou encore ses nombreux projets.

Que nous réserve ce nouveau prime ?
On va en savoir encore plus sur Thierry Ardisson. Il y aura beaucoup d'happenings sur le plateau avec tous les chroniqueurs. On diffusera bien sûr beaucoup d'archives que les téléspectateurs ont rarement revues. Les plus jeunes vont découvrir des images avec des invités qu'ils apprécient comme Jamel Deboouze, Michael Youn, Gad Elmaleh, Eric & Ramzy. Les plus âgés, eux, pourront revoir des images de ce fameux rendez-vous du samedi soir, Tout le monde en parle.

Pourquoi avoir choisi de mettre à l'honneur Thierry Ardisson ?
On avait déjeuné ensemble et il m'avait dit qu'il n'aimait pas les émissions hommage car il ne voulait pas rentrer dans le pathos, avoir l'impression qu'il est décédé. Je lui ai finalement proposé de faire une émission festive avec des images d'archives, des happenings en plateau, et qu'il refasse ses interviews les plus cultes. Il a accepté. J'ai également eu cette idée parce qu'il est l'un des seuls animateurs à ne pas avoir copié des émissions à l'étranger. 

Y aura-t-il d'autres prime times de Touche pas à mon poste ?
J'avais dit en début d'année qu'on lèverait un peu le pied sur les prime times. Il y en aura un autre, mais qu'avec les chroniqueurs. Pour ma part, j'en ferai un dernier avant la fin de l'année, je ne connais pas encore le thème. Ça peut être encore autour d'un animateur.

Vous ne craignez plus la surexposition ?
Non. Laurent Ruquier est bien tous les jours sur France 2, ainsi qu'en deuxième partie de soirée le samedi. Ça ne l'empêche pas de faire des prime. Nagui est aussi tous les midis et en access sur France 2 et je ne m'en lasse pas. Le vendredi, je ne présente pas souvent Touche pas à mon poste. Je ne fais que 4 ou 5 jours par semaine. Il y a eu aussi la Nouvelle Star, mais j'avais plutôt le rôle de passe-plats que d'animateur. On vient surtout voir le programme et pas l'animateur. En tout cas, on ne le ressent pas dans les audiences.

"Il n'y a aucune rivalité avec Laurent Ruquier"

Ces dernières sont très bonnes, 1,2 million de téléspectateurs en moyenne...
Sur les cibles commerciales, on fait des scores incroyables. On est très souvent première chaîne nationale sur les 25-34 ans, on est tous les soirs 3e sur les ménagères et on est au coude-à-coude avec M6. Tous les jours et tout talk-show confondu, même en incluant On n'est pas couché, on est le talk-show le plus puissant sur les ménagères de moins de 50 ans. J'espère que ça va durer. On commence aussi à toucher de plus en plus les 60-70 ans. Les enfants de 4 à 7 ans nous regardent beaucoup avec leurs parents. Les détracteurs disent qu'on rigole trop, mais c'est faux, on apprend beaucoup de choses. C'est vraiment une émission familiale.

Il y a quelques jours, Laurent Ruquier affirmait sur Europe 1 que 6% de part de marché c'était peu. Que lui répondez-vous ?
Laurent Ruquier est un artiste, il n'est pas très au fait des audiences. Je suis déjà très content d'avoir 6% du public, tous les soirs, après on veut toujours aller au-dessus. Je veux faire une bonne émission, que les gens s'amusent. On ne veut pas faire la course à l'audience. Aujourd'hui, les diffuseurs et les décideurs regardent surtout la part de marché des ménagères. Une émission est faite pour marcher pour vendre de la pub. Là où France 2 est à 4 ou 5% de parts de marché tous les soirs à 19h, on est à 12 ou 13% sur cette cible. Et on est la 3e chaîne nationale. J'aime beaucoup Laurent Ruquier, mais faut que Catherine Barma, sa productrice, lui décrypte les audiences. Ce n'est pas son truc.

Que se passe-t-il concrètement entre vous ?
Il ne se passe rien ! Il n'y a aucune rivalité, on s'entend très bien. Je l'ai un petit peu vanné comme je le fais avec tout le monde. Je me vanne moi-même très souvent. Je ne pense pas qu'il soit fâché contre moi. Aujourd'hui, tout le monde lui tombe dessus, ça ne marche pas comme il le voudrait ou comme France Télévisions le voudrait sur sa case à 19h. Aujourd'hui, la télé, c'est difficile. Il y a beaucoup de chaînes, il y a une offre pléthorique à cette heure-ci. Il faut le laisser s'installer, mais je pense que c'est un peu de la nervosité de sa part et il s'en est pris à moi. Mais il aurait très bien pu s'en prendre aux dirigeants de France Télé ou à d'autres animateurs.

Concernant vos projets, serez-vous aux commandes d'une troisième saison de Nouvelle Star ?
Je vous jure que je ne sais pas encore. Ça va dépendre des nouveaux projets mis en place. Mais c'est vrai que je n'ai pas envie d'être présent tous les soirs en prime time. Je vais faire des choix.

Pensez-vous qu'Enora a les épaules assez solides pour vous remplacer ?
Les producteurs ne savent pas si je vais le refaire ou pas, mais Enora, le ferait très bien. Elle adore ça, c'est une passionnée de musique. Son seul petit défaut est qu'elle est trop sensible. Il faut qu'elle reste en retrait par rapport aux candidats.

Vous produisez d'ailleurs sa nouvelle émission, Derrière le poste, diffusée le 28 mars...
Oui, c'est une émission sur les coulisses de la télévision. On va revenir sur des événements qu'on va essayer de décortiquer pour les téléspectateurs. Enora sera en interview avec un animateur ou un protagoniste de l'événement qui a marqué les esprits.

"L'Oeuf ou la poule sera lancée avant la fin de l'année"

Est-ce vrai que vous préparez aussi un jeu, L'œuf ou la poule, avec Pierre Bellemare ?
C'est vrai. J'attends l'accord de Pierre Bellemare. On s'entend très bien. Il a très envie d'être dans cette nouvelle aventure. Pour l'instant, on ferait 2 ou 3 numéros. On va lancer le programme avant la fin de l'année. Je pense que les téléspectateurs vont accrocher parce que c'est très interactif et Bellemare a une cote incroyable. Le duo marche assez bien sur Europe 1 (ndlr Les Pieds dans le plat) et j'espère que ça marchera aussi bien à la télé.

Qu’en est-il de votre envie de présenter une émission le 31 décembre en direct sur D8 ?
Ça va se concrétiser. Il y a 90% de chance qu'on le fasse. Je vais peut-être me retrouver seul, mais la tristesse de voir un animateur seul, en direct le 31 décembre, attirera peut-être les gens. Ils se diront : ''on va lui tenir compagnie''. 

Le talk-show, pour concurrencer Laurent Ruquier le samedi soir, est-il toujours d'actualité ?
On prépare une émission de deuxième partie de soir, qui ne sera pas un talk-show. Ce n'est pas forcément pour concurrencer Laurent Ruquier. On ne sait pas du tout quel jour ça sera diffusé. C'est encore trop tôt, on n'en saura pas plus avant 6 mois.

Combien de temps vous voyez-vous aux commandes de Touche pas à mon poste ?
Je pense qu'on a encore beaucoup de nouveautés à trouver pour la saison prochaine. Après, on se posera la question. Avec ou sans moi, Touche pas à mon poste, a encore de belles heures devant elle. La télé est une source inépuisable. Il y a 10 ans, on n’aurait pas pu faire cette émission. Aujourd'hui, il y a tellement de chaînes et d'images. Même tous les jours, en deux heures d'émission, on n'a pas le temps de tout diffuser. Touche pas à mon poste perdurera bien après moi.  

Dans 10 ans, vous voyez-vous toujours sur D8 ?
Pourquoi pas. Je suis très bien sur D8 car on a une liberté de ton qu'on n'aurait peut-être pas ailleurs. Contribuer à l'élaboration d'une chaîne, la voir grandir, c'est formidable. C'est pour ça que j'ai suivi Ara Aprikian et Xavier Grandon dans ce projet. Je ne cherche pas à changer de chaîne absolument.

Avez-vous peur de ne plus vous retrouver à l'antenne ?
Non. J'aime écrire, produire. J'aime bien voir les gens briller. J'adorerais trouver des projets pour Bertrand Chameroy, Jean-Luc Lemoine et Camille Combal. Ça me ferait plaisir de les voir plus à l'antenne.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter