Danse avec les stars 8 : Lenni-Kim est-il le nouveau Loïc Nottet ?

DirectLCI
IMPRESSIONNANT - Du haut de ses 16 ans, le chanteur québécois arrivé sur la pointe des pieds a frappé un grand coup dès le premier prime la semaine dernière. De quoi rappeler le parcours de son homologue belge, qui avait survolé la saison 6 jusqu'à la victoire finale.

"Génial". Le mot a été utilisé par Jean-Marc Généreux et Chris Marques pour qualifier sa prestation. Lenni-Kim, benjamin de la compétition, a impressionné sur un quickstep très La La Land, prenant la suite de Ryan Gosling aux côtés de sa partenaire Mary Denigot. Nicolas Archambault "en a perdu ses mots" et n'a pu que lui dire "bravo". C'est pourtant cette danse que redoutait le plus le jeune chanteur de 16 ans venu du Québec. "C'est hyper rapide à ce qu'il paraît", nous avait-il expliqué. Il n'a rien laissé paraître samedi 14 octobre lors du premier prime de la 8e saison de Danse avec les stars.

Un chanteur venu d'un pays francophone dont le nom ne dit encore rien au grand public et une première chorégraphie qui le met en lumière. Vous voyez le parallèle ? En 2015, Loïc Nottet débarquait lui aussi sur la pointe des pieds depuis sa Belgique natale. La suite, les fidèles de Danse avec les stars la connaissent. Le chanteur a survolé chacune des émissions, marquant les esprits avec sa danse contemporaine sur "Chandelier" de Sia qui lui avait valu la note parfaite : un 10 de la part de chaque membre du jury. On n'en est pas encore là pour Lenni-Kim mais le jeune Québécois a tout de même récolté deux 9. Pas mal pour une première ! 

En vidéo

Découvrez les notes de Lenni-Kim et Marie Denigot

L'autre point commun entre Loïc Nottet et Lenni-Kim ? Leur parcours. Les deux chanteurs ont effet été repérés dans le même télécrochet, The Voice Belgique pour le premier, The Voice Kids en France pour le second. Ils étaient également les candidats les plus jeunes de leurs promotions respectives. Mais ne dites surtout pas à Lenni-Kim qu'il en sera de fait priviligié. Ces origines québécoises, qu'il partage avec deux membres du jury, ne l'aideront pas non plus. "Je ne pense pas que je serai forcément le chouchou. Au contraire, peut-être bien qu’ils vont être plus sévères avec moi parce que les deux sont Québécois", nous a-t-il dit. 

Plus d'articles

Sur le même sujet