David Chase : "Avec Les Soprano je voulais changer la façon dont sont racontées les histoires à la télévision"

David Chase : "Avec Les Soprano je voulais changer la façon dont sont racontées les histoires à la télévision"

RENCONTRE - David Chase, créateur des "Soprano", est le président du jury de la septième saison du festival Series Mania qui se déroule cette semaine au Forum des Halles à Paris. Lors d’une masterclass organisée ce samedi 17 avril, il est revenu sur sa jeunesse, sa carrière et sur sa vision des Soprano. Metronews y était.

Il n’aime pas la télévision et l’a pourtant révolutionné. Dans une salle comble, David Chase arrive sous des applaudissements nourris, ceux d’un public transporté à l’idée de passer une après-midi avec celui qui a créé Les Soprano, souvent considérée comme l’une des meilleures séries de l’histoire. Avec le journaliste Olivier Joyard, il commence par évoquer son enfant au New Jersey, cette ville proche de New York souvent raillée mais qui a vu naître de nombreux grands artistes.

S’il explique que ses parents étaient très exigeants envers lui, il avoue avoir vécu une "belle enfance". "Le New Jersey était sauvage et j’étais libre. Je jouais souvent dehors avec mes amis, dans la forêt notamment où on faisait les cowboys et les indiens" raconte-t-il. Son avenir n’est pas encore tracé, ses parents veulent le voir devenir médecin ou ingénieur, avant qu’il ne découvre l’écriture l’été de ses 15 ans, grâce au roman de Jack Kerouac, Sur la route.

Le début d'une grande carrière à la télévision

Après des études à New York, où le LSD lui donne des envies de réaliser des films, il part à Hollywood avec sa femme et propose pas moins de 14 scénarios de cinéma tout au long de sa jeune carrière. Tous refusés et toujours rangés dans l’un de ses cartons. David Chase est un amoureux inconditionnel du cinéma et a du mal à se résoudre à s’essayer à la télévision, une forme de narration et visuel qu’il n’a jamais vraiment aimé. Aujourd’hui encore. "Je me suis toujours plaint de la télévision, surtout concernant les Networks américains. Toutes les séries y sont entrecoupées de pubs".

C’est pourtant sur CBS, l’une de ces grandes chaînes américaines, que David Chase obtient son premier job de showrunner avec Bienvenue en Alaska (Northern Exposure). Une dramédie étrange, dont il a peu à peu changé le ton. Une expérience qui lui ouvre de nombreuses portes à la télévision, dont celles de Millenium après le départ de Chris Carter pour X-Files. Mais le destin se veut taquin et de cette opportunité ratée, nait la création des Soprano, qui était pour lui "un doigt d’honneur à l’institution télévisuelle".

À LIRE AUSSI >>  Mort ou pas mort, Tony Soprano ? Le créateur des "Soprano" répond à sa manière

Entre deux extraits de la série diffusés, David Chase explique qu’il voulait changer les choses avec ses Soprano. "Je voulais créer des personnages réalistes et changer le rythme des histoires racontées à la télévision". Une certaine lenteur qui lui permettait d’imposer des silences. Pour lui, cette série centrée sur ce personnage mafieux incarné par James Gandolfini explique avant tout  "à quel point la vie est éphémère, qu’il faut profiter de chaque moment et en tirer le meilleur". Bavard, tout en gardant une part de mystère, David Chase ne s’étend pas sur la fin tant discutée de la série, laissant une fois de plus les fans dans le plus grand des flous.

ET AUSSI >>  "Vinyl" - Bobby Cannavale : "Richie Finestra est peut-être le meilleur rôle de ma carrière"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : Olivier Véran annonce 47.000 nouveaux cas en 24h

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

EN DIRECT - Marine Le Pen juge le clip de candidature d'Eric Zemmour "passéiste et crépusculaire"

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.