De la gare Saint-Lazare à "The Voice 6"... l'étonnant parcours de Vincent Vinel, candidat malvoyant et coup de coeur de la soirée

TÉLÉ

COUP DE COEUR - Il a marqué la première soirée de la saison 6 de "The Voice". Devant plus de 6,8 millions de téléspectateurs, Vincent Vinel, jeune chanteur malvoyant, a particulièrement marqué les coachs. "Les auditions à l'aveugle, c'est fait pour moi", a-t-il osé, avec humour.

"Concrètement je vois que dalle, alors je ne vois pas du tout qui s’est retourné." Il a de l’humour, Vincent Vinel. Samedi soir, ce jeune Parisien de 20 ans a enflammé le jury et le public de The Voice, avec sa vibrante prestation. Il est en effet malvoyant, et ne distingue son environnement que de près. 

Ce qui ne l’a pas empêché  de transporter le jury. Avec son piano, Vincent Vinel a interprété, à sa sauce, Lose Yourself, un titre du rappeur Eminem qui a eu l'air de réveiller la salle. Le grand jeune homme, fin, petite mèche et lunettes, est en effet étonnant. Rock, déglingué. Très à l’aise, avec un énorme sourire, et un humour à tout crin.

Les auditions à l’aveugle, c’est fait pour moi !- Vincent Vinel

Cette joie de vivre semble d’ailleurs être l’un de ses leitmotiv, et qu’il cherche à communiquer à travers la musique. "Je viens de de Paris, et je suis, heu, je ne fais rien en fait, simplement", dit-il en plaisantant dans le petit portrait qui lui est consacré dans l’émission. Reste que sous ses dehors solaires, Vincent , à 20 ans, a déjà une sacrée vue derrière lui. Adopté à deux ans, il raconte avoir "chanté avant de parler", et avoir des problèmes de vue depuis sa naissance. "Je vois quand même un peu, mais point trop n’en faut", confesse-t-il, refusant de se plaindre. "Je n’utilise pas le mot handicap, car il est compensé par autre chose : j’ai l’oreille absolue. Dès que j’entends un morceau, je le reconnais et je peux le rejouer. Je ne vais pas vous mentir, je suis un peu le superhéros de l’oreille. Très clairement, oui !"

Son parcours musical est, lui aussi, atypique. Vincent Vinel n’a pas été accepté en conservatoire, car aucun professeur ne savait lire le braille. Il a donc creusé son sillon de son côté. Et son grand plaisir, aujourd’hui, est d’aller jouer dans les gares. "C’est très redoutable une gare : si vous jouez mal, les gens ne viennent pas, si vous jouez bien, les gens s’arrêtent." C’est d’ailleurs à la gare Saint-Lazare, où il jouait sur un piano en libre-service, qu’il a été repéré pour l’émission. Il en rigole : "Les auditions à l’aveugle, c’est fait pour moi !"

En vidéo

Vincent Vinel – « Lose Yourself » (Eminem) (Saison 6)

Lors de la prestation, c’est M Pokora qui, le premier, s’est retourné, rapidement suivi par Florent Pagny et Mika. Zazie, elle, a continué à écouter. Pour le débrief, les coachs se sont approchés de lui. Visiblement émus par ce candidat hors-norme. "Ca fait bien flipper d’être là", a rigolé Vincent. "En même temps je ne vois personne donc ce n’est pas grave !" "Tu communiques d’une manière différente. C’est très intense, et très particulier", a avoué Mika, intimidé. "On a beaucoup de chanteurs, mais pas beaucoup de gens qui sont uniques." « M Pokora abonde : "Tu dégages de très belles ondes, c’est un bonheur de te regarder jouer."

Un bonheur visiblement partagé par les internautes qui ont lancé le hashtag #vincentvinel dans la soirée sur Twitter.

Le candidat a finalement choisi comme coach Mika, qui a sauté de joie. Dans son portrait, Vincent Vinel disait vouloir aussi montrer que les malvoyants peuvent "envoyer du lourd" : "Mon rêve est de partager la musique avec tout le monde et surtout qu’on se fasse bien plaisir !" Ca a l’air bien parti.  

En vidéo

Vincent Vinel après sa prestation : "J'ai encore le cœur qui bat vite"

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter