Emmy Awards 2014 : un dernier triomphe pour "Breaking Bad" ?

TÉLÉ

CEREMONIE - Déjà désignée meilleure série dramatique l'an dernier, "Breaking Bad" pourrait à nouveau triompher la nuit prochaine lors de la 66e cérémonie des Emmy Awards. L'occasion de dire au revoir à l'une des fictions les plus excitantes de la décennie écoulée.

Breaking Bad, ou l'histoire d'un succès qui dure, qui dure, qui dure... Après avoir couronné la première partie de la cinquième et ultime saison, il y a un an, les Emmy Awards pourraient consacrer la deuxième partie, ce soir à Los Angeles. Rappel des faits : diffusée sur la chaîne câblée AMC depuis 2008, la série de Vince Gilligan a gagné des fidèles au fil des saisons pour battre des records d'audiences historiques lors de la diffusion, à l'automne, des derniers épisodes des aventures de Walter White, ancien prof de chimie devenu dealer, incarné par l'incroyable Bryan Cranston, et de son ancien élève azimuté, Jesse Pinkman, interprété par la révélation Aaron Paul .

Drôle, sombre, imprévisible, superbement filmée, bien plus audacieuse que la plupart des fictions ciné... Breaking Bad est entrée dans le Guinness Records après être devenue la série la mieux notée par l'agrégateur de critiques, Metacritic, avec une note de 99% pour la saison 5. Si bien qu'il y a douze mois, après avoir échoué à plusieurs reprises, cette fiction de référence décrochait le titre de meilleure série dramatique de l'année 2013, au nez et à la barbe de Game of Thrones, House of Cards, Mad Men, et la série lauréate de 2012, Homeland.

En attendant le spin-off, Better Call Saul

L'an dernier, c'est la première moitié de la saison 5 qui était primée. Ce dimanche, c'est la deuxième qui est en lice... et la grande majorité des spécialistes – et des fans – la jugent encore plus forte, avec des épisodes renversants comme "Ozymandias", réalisé par le cinéaste Rian Johnson, l'auteur admiré de Looper, récemment choisi pour diriger l'Episode VIII de Star Wars. Reste que Breaking Bad, c'est d'abord et surtout la grande oeuvre de Vince Gilligan. Le créateur de la série, qui est monté l'an dernier la scène des Emmy avec tout son casting pour recevoir l'Emmy, a l'occasion de rajouter trois statuettes à sa collection ce soir.

Outre celle de la meilleure série dramatique, il pourrait décrocher celle du meilleur réalisateur et du meilleur scénario pour "Felina", l'ultime épisode de sa création. Une belle façon de tourner la page, même s'il n'a pas tout à fait décroché : il est en effet le co-auteur de Better Call Saul, le spin-off de Breaking Bad. Consacré au personnage de l'avocat Saul Goodman, il débutera en février prochain sur AMC. Se déroulant avant, pendant et après la "série mère", on pourrait y croiser Jesse Pinkman... et peut-être même Walter White.

Lire et commenter