Enora Malagré : "Je sais qu'on m'attend au tournant"

Enora Malagré : "Je sais qu'on m'attend au tournant"

DirectLCI
EXCLU - Enora Malagré prend son envol sur D8. Vendredi 28 mars, la chroniqueuse de "Touche pas à mon poste" aura droit à sa propre émission en prime time baptisée "Derrière le poste". Pour la toute première fois, la jeune femme dévoile les dessous de ce nouveau programme.

En quoi consiste Derrière le poste ?
C'est une belle émission autour des coulisses de la télé. Je ne pensais pas qu'autant de prestigieux professionnels répondraient à l'appel. Ce sont des gens dont je suis assez fan ! J'ai été très surprise qu'ils acceptent d'une manière si spontanée. Ce sera un prime time, il y aura donc un très grand plateau, une réalisation incroyable, de jolies lumières. L'émission ne sera pas en direct. On enregistrera bientôt en public. 

Êtes-vous déjà prête pour le grand soir ?
Je stresse, j'ai le trac. En plus, je sais qu'on m'attend particulièrement au tournant. Je suis en train de travailler, je bosse mes interviews puisque je pèche un peu (rires). Je suis très enthousiaste car ce sera quelque chose de très bon enfant et familial. J'ai hâte !

Cette émission a-t-elle été conçue pour vous ?
On a eu l'idée de faire ce programme avec la production : Philippe Stolz, Gael Le Fur et Cyril Hanouna. On a eu la même envie, au même moment. Je voulais que l'émission soit une continuité de ce qu'on voit dans Touche pas à mon poste. Ça parle aussi de la télé parce que c'est ma passion. Mais attention, ça n'a rien à voir avec Touche pas à mon poste, avec tout ce que j'ai pu faire avant. Il y a peut-être la même spontanéité qu'on a pu retrouver dans la Nouvelle Star. Bien évidemment, ça sera beaucoup moins freestyle, moins foufou. Il me tarde de montrer cette nouvelle facette. J'espère prouver aux gens que je peux faire autre chose. Je vais essayer de ne pas décevoir les gens. En tout cas, je bosse pour ça. Je serai aussi plus calme qu'à l’accoutumée.

Cette nouvelle émission marquera-t-elle un tournant dans votre carrière à la télé ?
Je suis très heureuse en tant que chroniqueuse et animatrice de mon émission de radio (ndlr Enora le soir sur Virgin Radio). Ça me suffit amplement. On me donne ce joli cadeau et j'espère qu'il y aura d'autres émissions. Chaque chose en son temps. J'espère que le premier numéro se passera bien et qu'on divertira les gens, qu'on leur apprendra des choses.

"Ça me ferait plaisir qu'on me propose Nouvelle Star"

Cyril Hanouna souhaite que vous le remplaciez au cas où il quitterait la Nouvelle Star. Qu'en pensez-vous ?
Pour l'instant, Cyril ne sait toujours pas s'il continuera le programme et il se peut très bien qu'il le présente encore. Je trouverais ça formidable parce qu'à mon sens, c'est le meilleur dans cet exercice. Il y a beaucoup de gens capables de le faire. Mais oui, si on me propose cette émission, je la ferai avec beaucoup de fierté et d'enthousiasme. J'adore ce programme. Je me suis éclatée dedans et je m'éclate aussi à le regarder. Ça me ferait plaisir et même si on ne me propose que Nouvelle Star, ça continue. Si on me demande de servir les cafés à la Nouvelle Star, je le ferais aussi avec plaisir ! Mais j'aimerais bien que Cyril Hanouna fasse une 3e saison. J'essaie de lui dire de continuer (rires).

D'autres chaînes ont-elles essayé de vous débaucher ?
Oui, j'ai eu pas mal de propositions. Pour l'instant, il n'est pas question que je quitte D8. Je m'y sens vraiment bien, c'est une chaîne qui grandit et qui m'aide à grandir. Aujourd'hui, je ne me vois pas partir ailleurs. Mais il ne faut jamais dire jamais. J'aimerais déjà que D8 propose de me garder (rires). Je suis ouverte à tout, mais pas à n'importe quoi. On est encore loin du mercato ! Je remercie chaque jour cette chaîne de me faire grandement confiance. Est-ce que d'autres chaînes le feraient à ce point ? Pas sûr. Surtout avec mon tempérament de feu.

Seriez-vous tentée par un talk-show, à l'image de votre émission de radio libre ?
Mon rêve serait de transposer mon émission de radio à la télévision. J'aimerais bien faire ça l'année prochaine ou dans deux ans. Je ne sais pas comment, ni quand on me donnera l'occasion de le faire. Je trouve qu'il manque des émissions pour les jeunes. Je lance donc l'appel à D8 (rires).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter