Enora Malagré : son interview de Pharell Williams disséquée par Cyril Hanouna

Enora Malagré : son interview de Pharell Williams disséquée par Cyril Hanouna

DirectLCI
TELEVISION - Cyril Hanouna a tenté de mettre fin au "Enora Gate". Alors qu'Enora Malagré fait actuellement le buzz suite à son interview de Pharrell Williams, l'animateur a décidé de revenir sur la polémique dans le cadre de "Touche pas à mon poste" sur D8.

Ce jeudi soir, Cyril Hanouna a décidé d'évoquer la polémique autour de l'interview de Pharrell Williams réalisée par Enora Malagré . Dans Touche pas à mon poste, l'animateur a ainsi demandé à ses chroniqueurs de s'exprimer à ce sujet. Après avoir lu quelques tweets très incisifs , le présentateur a donné la parole à Tefa, le DJ du talk-show.

"Ça ne m'a pas plu du tout, en plus je la connais bien. J'ai trouvé qu'elle était midinette. Elle est passée de femme-enfant à vamp, directement. Ça m'a un peu gêné", a-t-il déclaré. "Elle est victime des réseaux sociaux, on mélange tout. C'était une interview pour Virgin, ce n'était pas pour France Culture ou France Inter", a répliqué Jean-Michel Maire.

"Je ne suis pas une fille facile"

"Je comprends que les gens n'aient pas aimé. Franchement, allez-y, critiquez, ça glisse ! Ce n'est pas Virgin Radio qui a enlevé la vidéo, je l'ai enlevée parce que les propos étaient tellement à caractère personnels que ça a blessé ma mère", a fini par expliquer Enora Malagré. "Je ne me suis pas rendue compte que mon attitude pouvait paraître lascive, a-t-elle ajouté. Chacun est libre de commenter mon travail à vau-l'eau, je le fais ici tous les soirs. Faites-vous plaisir ! "

La jeune femme a également répondu aux critiques l'accusant d'avoir voulu séduire la star américaine. "Je suis désolée, je ne suis pas une fille facile. Je n'ai pas dragué Pharrell Williams. Je me suis trompée d'attitude. J'ai voulu la jouer un peu cool, ça a été mal interprété. Et je suis désolée, je m'en fous !", a révélé la pauvre Enora, qui se souviendra pendant longtemps de cette mésaventure.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter