"Envoyé Spécial" : Guilaine Chenu et Françoise Joly ont-elle été virées au profit d'Elise Lucet ?

TÉLÉ
DirectLCI
PAS TOP - Elle ne s’y attendaient pas. Invitées ce matin de Jean-Marc Morandini sur Europe 1, Françoise Joly et Guilaine Chenu ont eu du mal à cacher leur malaise, suite à l’annonce de l’arrivée d’Elise Lucet à la tête d’"Envoyé Spécial", l’émission qu’elles présentaient depuis 16 ans sur France 2.

"Tout mon corps respire cette émission". C’est avec des mots très forts que la journaliste Guilaine Chenu a parlé ce matin d’"Envoyé Spécial" sur Europe 1, l’émission qu’elle dirigeait et présentait avec Françoise Joly, depuis 2001. En début de semaine, France 2 a annoncé que le duo serait remplacé par Elise Lucet. Et visiblement les principales intéressées n’étaient pas vraiment au courant.

"Depuis septembre, on travaille avec Vincent Meslet (le directeur de France 2 - ndlr) sur le renouvellement d’"Envoyé Spécial". On se voyait tous les quinze jours afin de trouver une nouvelle écriture. Aucune question n’était taboue", a expliqué Guilaine Chenu. Leur remplacement ? Si les deux journalistes, prudentes, estiment qu'il n'est ni "injuste", ni "illégitime", elles précisent bien que "c’est le choix de Michel Field", le nouveau patron de l'info de la chaîne.

"On ne sait pas ce qu’il s’est passé"

Virées ? Pas virées ? "La direction de France 2 a accéléré le calendrier. Elle a estimé qu’il fallait passer à un autre cycle", a précisé Guilaine Chenu. "C’est leur choix. On ne sait pas ce qu’il s’est passé. Ça a été rapide. On n’a pas découvert la décision dans la presse. Il y a eu des rumeurs, on a voulu que ça cesse."

Si au cours de cet entretien, les deux journalistes sont restées "polies" avec leur direction, elles ont bien fait comprendre que la décision les a pris de court. Et qu'elles imaginaient leur départ autrement. "On a toujours dit avec Françoise qu’on voulait continuer et passer la main un jour", a admis Guilaine Chenu. (…) "La direction a estimé qu’on avait fait un cycle, et qu’il fallait quelqu’un d’autre."

"On a beaucoup de choses à donner"

La suite ? "On va réaliser des documentaires. Ce projet nous intéresse beaucoup. Il y en aura sans doute six par an à l’antenne. On a beaucoup de choses à donner à cette chaîne", ont assuré celles qui avaient succédé, en leur temps, à Bernard Benyamin et Paul Nahon, créateurs du magazine d'information vedette de la chaîne en 1990.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter