Estelle Denis sur Europe 1 : "Hanouna, impossible d'avoir sa répartie"

Estelle Denis sur Europe 1 : "Hanouna, impossible d'avoir sa répartie"

RADIO – C'est une nouvelle expérience pour elle. Ce mercredi, Estelle Denis prendra les commandes des "Pieds dans le plat", l'émission de Cyril Hanouna sur Europe 1, où elle officie comme chroniqueuse depuis la rentrée. Sans oublier l'arrivée prochaine de "Vis ma vie", sur NT1.

Vous avez fait votre rentrée sur Europe 1 cette année. La radio, c'est une nouvelle expérience pour vous ?
Oui et j'en rêvais depuis très longtemps. J'en avais fait un peu dans "On refait le match" il y a 10 ans sur RTL et j'avais très envie de renouveler l'expérience. La radio est un média formidable, tout est simple. Il n'y a pas tous les apparats de la télévision. Quand Cyril m'a proposé de le rejoindre dans "Les Pieds dans le plat", j'ai sauté sur l'occasion. J'ai une petite chronique dans l'émission qui s'appelle "Les potins de la mère Denis", ce sont les petites infos du jour.

Vous allez d'ailleurs remplacer Cyril Hanouna aux manettes de l'émission ce mercredi...
Remplacer Cyril c'est hyper compliqué car vous savez déjà que vous allez être en dessous. Pour moi, qui suis plutôt du genre à me mettre la pression et à paniquer même devant une recette de cuisine, vous imaginez le stress ! C'est impossible d'avoir sa repartie. Mais j'étais très touchée et heureuse qu'on me le propose. Comme me l'a dit Cyril : "On a proposé à tout le monde, mais il n'y a que toi qui as accepté !".

Comment c'est de travailler avec Cyril Hanoua ?
Quand on est avec quelqu'un comme Cyril, on apprend beaucoup et on rigole énormément. Il sait comment diriger une équipe, tout se fait très naturellement avec lui. On sait aussi que rien ne peut nous arriver car il est toujours là pour rebondir ou sortir la blague qui va faire rire. Je n'ai jamais vu quelqu'un avec une telle énergie.

A LIRE AUSSI >> Cyril Hanouna recrute Estelle Denis et Sandrine Quétier sur Europe 1

Où en est la diffusion de "Vis ma vie", que vous allez présenter sur NT1 ?
Tout est déjà tourné, mais je pense que ça va arriver un peu plus tard. C'est une émission que j'adorais et que je regardais quand elle était présentée par Laurence Ferrari et Flavie Flament. On en a tous plein de souvenirs. C'est un programme bienveillant et je pense que tout le monde a besoin de ça aujourd'hui. "Vis ma vie" permet de faire évoluer les gens dans leurs a priori. C'est un concept encore très actuel.

Qui seront les premiers participants ?
Nous allons avoir Philippe Candeloro chez des nobles, Fauve qui va vivre la vie d'une aveugle, Karine Ferri en dresseuse de fauves ou encore Jarry qui a fait 3 jours chez les naturistes. Et je peux vous dire que j'ai rarement autant ri durant un tournage car il est extrêmement pudique. Nous aurons beaucoup d'anonymes aussi.

Vous êtes aussi sur l'antenne de LCI tous les vendredis à 12 h 45 pour "J’achète ou pas".
C'est une émission qui me tient beaucoup à cœur et dans laquelle on parle de consommation mais avec humour. On essaie de traiter des thèmes de la vie quotidienne sous cet angle-là. Nous avons fait une émission sur le sommeil, et la prochaine concernera la pollution intérieure, car vous ne le savez pas, mais votre appartement est peut-être pollué.

A LIRE AUSSI >> Estelle Denis relance "Vis ma vie" sur NT1

Abandon de "The Audience", succès mitigé de "Splash", et échec de "The Best", vous n'avez pas eu de chance en matière d'audience ces derniers temps ?
Attention, "Splash" a été un gros succès d'audience : nous avons fait respectivement 6,2 millions, 5,3 millions et 4,9 millions pour les 3 émissions. Après, que l'émission ait été critiquée, je le concède, mais on ne peut pas dire qu'elle n'a pas marché. "The Best", effectivement n'a pas marché.

Que répondez-vous à ceux qui disent que vous êtes mal exploitée sur TF1 ?
Je ne réponds rien du tout car ce n'est pas à moi de le faire. Depuis la rentrée, je suis hypercontente, je m'éclate dans ce que je fais. Je ne vais pas faire mon décryptage personnel. Les animateurs sont scrutés à la loupe, mais ça fait partie du boulot.

Ça ne vous agace pas ?
Non. Si on est trop sensible, il ne faut pas faire ce métier. On sait qu'on va avoir des articles sympas quand ça marche, et moins sympas quand ça ne marche pas. Après moi je préfère en rigoler et me dire que tout passe très vite. J'ai aussi une vie de famille, j'arrive à faire la part des choses. Et puis tout ce qui intéresse mes enfants, c'est de savoir si j'ai gagné au "Grand concours des animateurs". Si je perds la première manche, je me fais pourrir à la maison (rires). Mais j'ai gagné 2 fois et je n'en suis pas peu fière !

"Les Pieds dans le plat", du lundi au vendredi de 16 heures à 18 h30, sur Europe 1.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Épidémie "préoccupante", restrictions locales : le gouvernement change de ton

EN DIRECT - 31.519 cas de Covid-19 recensés en 24 heures, du jamais vu depuis novembre dernier

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Les patients hospitalisés pour Covid de plus en plus jeunes : comment l'expliquer ?

Covid-19 : quels sont les départements où la situation est "très préoccupante" ?

Lire et commenter