Et si l'effrayant monde parallèle de "Stranger Things" existait vraiment ?

Et si l'effrayant monde parallèle de "Stranger Things" existait vraiment ?
TÉLÉ

THÉORIE DU COMPLOT - Ernest Moniz, Secrétaire à l'Énergie des États-Unis, pense savoir que l'Upside Down de "Stranger Things" est réel, et assure avoir travaillé sur les univers parallèles, lors de son passage dans l'émission de Chelsea Handler. Des propos qui pourrait crédibiliser l'existence d'un certain "The Montauk Project".

On pensait Stranger Things être un simple - et beau - hommage au fantastique des années 80, mais la série de Netflix pourrait finalement être bien plus réaliste que prévue. Invité du talk show de Chelsea Handler, Ernest Moniz, Secrétaire à l'Énergie des États-Unis, a assuré avoir entendu des histoires similaires d'expériences dans la recherche de mondes parallèles : "Je dois d'abord vous dire que je n'ai pas vu la série, mais j'en ai entendu parler. Ensuite, j'ai la conviction que ce laboratoire fictionnel du Département de l'Énergie existait dans les années 80, vous pouvez tirer les conclusions que vous voulez à ce propos. Enfin, je voudrais dire que, oui, nous travaillons sur les univers parallèles".

Aussi étonnant - et excitant ? - que cela puisse paraître, ce n'est pas la première fois qu'on évoque un lien entre Stranger Things et des expériences gouvernementales. En août dernier, le site Thrillist publiait une longue enquête sur un projet secret qui aurait inspiré la série de Netflix : "The Montauk Project". Le site américain prétend qu'une série d'expériences auraient eu lieu à la station Air Force de Montauk dans les années 80, centrées sur le voyage dans le temps, la téléportation et le contrôle de l'esprit. Et rappelle que le titre de la série, alors en développement, était : Montauk.

Eleven inspirée par de vraies expériences ?

Plus étrange encore - et toujours aussi excitant - Thrillist évoque le nom de Preston Nichols, qui a révélé se souvenir d'expériences sur lesquelles il avait travaillé pour le gouvernement, dans son livre "The Montauk Project: Experiment in Time". Il parle notamment de "Montauk Chair", un dispositif  censé amplifier les capacités psychiques grâce à l'électromagnétisme. On ne peut pas ne pas penser à cette séquence dans laquelle Eleven (Milli Bobby Brown) plie une cannette de coca avec son esprit. 

Là où l'enquête se rapproche des propos d'Ernest Moniz, c'est à l'évocation de l'expérience "The Seeing Eye", qui permet de voir à travers les yeux d'une autre personne, ressentir ses émotions et entendre à travers ses oreilles, seulement grâce à un objet intime ou quelques mèches de cheveux tenus dans la main. Nichols parle notamment de Duncan Cameron, un enfant qui possédait, supposément, de tels pouvoirs et qui aurait créé un monstre sorti de son propre subconscient, avant qu'il ne disparaisse... Dans l'Upside Down ? 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter

    Alertes

    Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent