"Face à la bande" : Jérémy Michalak y croit encore

TÉLÉ
INTERVIEW – Il a repris la case sinistrée de l'access prime-time de France 2. Jérémy Michalak présente "Face à la bande" depuis l'été dernier. Doucement mais sûrement, le programme commence à faire sa place. Malgré des rumeurs d'arrêt, l'animateur assure à "metronews" qu'il est confiant pour la suite.

C'est une case casse-gueule. Après Jusqu'ici tout va bien, de Sophia Aram et L'émission pour tous , animée par Laurent Ruquier, France 2 parie depuis l'été dernier sur Face à la bande, le programme de Jérémy Michalak . Diffusé tous les jours à 17 h 50, le jeu imaginé par l'animateur-producteur avance doucement, mais sûrement. "On a réussi à inverser la tendance à la baisse, se réjouit Jérémy Michalak. On grappille des parts de marché tous les jours. En un mois, on est passé de 4,1 points à plus de 5 points. Sans compter qu'on a une nouvelle concurrence avec Les Reines du shopping ou encore Bienvenue chez nous".

Pourtant, depuis quelque temps, des rumeurs de suppression de Face à la bande circulent, le programme n'étant apparemment pas à la hauteur des espérances de la chaîne. "Les rumeurs restent des rumeurs, rétorque Michalak. J'ai entendu que France 2 voulait mettre à l'antenne un nouveau jeu baptisé Joker. Ce serait quand même dommage de supprimer un programme qui fonctionne !", poursuit l'animateur qui croit dur comme fer à ce qu'il fait "sinon je n'aurai jamais accepté de succéder à Laurent Ruquier".

Laisser le temps aux programmes

Et de rappeler que de nombreuses émissions qui ont démarré timidement fonctionnent très bien à présent comme Midi en France, sur France 3 ou La quotidienne, sur France 5. Sans oublier Touche pas à mon poste, devenue le rendez-vous emblématique de D8. "Quand il a débarqué en septembre il y a 3 ans, Cyril Hanouna faisait 300 000 téléspectateurs. Mais il a terminé l'année à 800 000", rappelle-t-il.

Pour donner un petit coup de fouet à Face à la bande, Michalak a recruté Manu Lévy et Michèle Bernier, deux nouveaux chroniqueurs qui feront leurs premiers pas ce mardi. Au menu également, plus de questions et une demande finale qui permettra aux téléspectateurs de remporter une cagnotte mise de côté tout au long de l'émission. "Ça dynamisera le programme qui, rappelons-le, est une création originale. On règle des choses à chaque nouveau tournage."

Car l'enjeu est de taille pour France 2. La case de l'access prime-time est une véritable locomotive en termes d'audiences car c'est la dernière ligne droite pour faire entrer de la publicité sur France 2. Et qui dit bonnes audiences, dit écrans publicitaires plus onéreux.

Face à la bande, du lundi au vendredi à 17 h 50

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter